3 choses qui font que tu abandonnes systématiquement tes bonnes résolutions ou la « prise en main de ta vie »

Elsa Chamant, 5 décembre 2020

Des surprises t'attendent tout en bas de l'article !

Aujourd’hui je vais te bousculer un peu.

Je vais te dire des choses que tu n’aimes pas beaucoup entendre…

… parce que tu sais au fond de toi que c’est vrai !

On va voir ensemble pourquoi tu n’arrives jamais à tenir tes bonnes résolutions et comment faire pour y arriver enfin.

Ne m’en veux pas, je fais ça pour ton bien, je te jure !

Des fois on a besoin d’être un peu bousculés pour prendre conscience de certaines choses, moi la première !

 

Les fausses excuses

Donc aujourd’hui, je vais te dire pourquoi à chaque fois que tu adoptes de bonnes résolutions, tu finis par abandonner.

Pourquoi à chaque fois que tu veux te « reprendre en main », tu finis par tout lâcher.

Tu utilises les excuses suivantes :

  • C’est trop dur
  • Ce n’est finalement pas pour moi
  • Je manque de motivation
  • Je manque de volonté
  • Difficile de continuer avec mon train de vie
  • Difficile de persévérer avec mes problèmes
  • etc.

La liste est longue, tu as déjà utilisé ces phrases quelques fois.

En tout cas, moi je les ai toutes dites, c’est clair !

Ce ne sont que des excuses…

Je sais, c’est dur à entendre.

Mais ta motivation ou ta volonté n’ont rien à voir avec ton abandon.

 

Premièrement : Ce n’est pas une question de motivation mais d’acceptation

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, la motivation et la volonté n’entrent pas ou très peu en compte dans le mécanisme de tenir un objectif sur le long terme, comme celui de tenir ses bonnes résolutions.

En tout cas, on a tendance à leur mettre toute la faute sur le dos, alors qu’elles n’y sont pour pas grand-chose au final !

La véritable cause c’est l’acceptation.

L’acceptation du changement et l’acceptation de ta responsabilité.

 

Fais le deuil de ton « moi » d’avant résolution

La première étape à passer pour pouvoir tenir tes bonnes résolutions ou te reprise en main est de faire le deuil des choses que tu vas perdre.

Exemple tout bête :

Si ta bonne résolution est de rééquilibrer ton alimentation pour perdre du poids, il faut que tu fasses le deuil de tes Mcdo, de tes tacos, pizzas/bières, etc.

Les personnes qui n’arrivent pas à tenir leur bonne résolution sont celles qui n’ont pas fait cet exercice de deuil.

C’est important pour mettre au clair les choses dans son esprit et son corps.

Si tu ne prends pas le temps d’expliquer à ton cerveau/corps que les choses vont changer, il ne va pas comprendre et rester dans ses habitudes, dans lesquelles il s’est trouvé un équilibre.

Même si celui-ci n’est pas bon pour toi et qu’il faut le changer !

Sache qu’une des missions principales de ton cerveau/corps c’est de te garder en vie (sur le trèèès long terme, de génération en génération).

Et pour cela il a besoin de plusieurs choses :

  • Besoins physiologiques
  • Besoins psychologiques
  • etc.

Malheureusement, c’est parfois difficile de tout lui apporter de façon optimale.

Donc, il va faire ce qu’il peut avec ce que tu lui donnes pour mener à bien sa mission…

… enfin du moins, du mieux qu’il peut !

Toi, tu vas te créer des habitudes.

Lui, il va se créer un équilibre sur tes habitudes.

Et comme ça lui demande beaucoup d’énergie de changer cet équilibre, il va être forcément réticent au changement de tes habitudes.

Tout ça pour te dire que si tu changes tout du jour au lendemain sans même l’avoir préparé au moins « psychologiquement », ton corps va mettre son veto très vite, et tout faire pour te ramener à ton équilibre d’avant.

 

Cette fameuse « préparation psychologique » de ton corps est comme je le disais de faire le deuil de ton « toi » d’avant, qui a ses habitudes à changer.

 

Comment faire le deuil de ses habitudes pour tenir ses bonnes résolutions futures ?

C’est un processus qui prend du temps.

Moins de temps si on est accompagné évidemment.

Il ne suffit pas de se dire « ok je vais arrêter XXX à partir de maintenant » pour que ça soit bon.

Il faut :

  • Faire la liste de ce que ta bonne résolution va changer
  • Imaginer ta vie sans toutes ces choses
  • Faire un essai sur quelques jours
  • Faire la liste de ce que tu vas gagner si tu arrives à tenir cette bonne résolution
  • Imaginer le bonheur que tu auras avec toutes ces choses

 

Quel est le but de faire tout ça ?

  • La liste de tout ce que tu dois changer ajoutera une dimension concrète à ta bonne résolution: ton cerveau/corps ne le verra plus comme un rêve, mais déjà comme une réalité
  • Le fait d’imaginer prépare ton cerveau/corps au changement, car il ne fait pas la distinction entre la réalité et le virtuel. Pour lui, si tu penses à quelque chose, alors cette chose existe.
  • Faire un essai sur quelques jours aura pour effet de concrétiser encore plus la bonne résolution, et à te faire prendre conscience réellement du changement à appliquer.
  • Idem pour la liste et l’imagination de ce que tu vas gagner, à ceci près que tu finis sur les points positifs, donc ton cerveau/corps finira sur une vision positive de ta bonne résolution, et acceptera d’autant mieux le changement.

Encore une fois ce travail n’est pas anodin ou accessoire !

La préparation mentale et/ou physique avant d’entamer quelque chose est la première étape de sa réussite !

Va dire à un marathonien qu’il n’a pas besoin de faire son entrainement avant sa course !

Va dire à un chanteur de ne pas échauffer sa voix avant son concert !

Ben c’est pareil pour tes résolutions.

Si tu ne me crois pas, fais-en l’expérience.

Essaie de tenir une résolution sans préparation et une avec, tu verras la différence !

 

Assume enfin ta part de responsabilité !

Sois acteur de ta vie, pas victime

Il faut comprendre une chose une bonne fois pour toute : tu es responsable de ta vie !

Tu n’es pas responsable directement des évènements de ta vie (quoique certains appellent ça le karma hein !), mais tu es responsable des décisions que tu prends vis-à-vis d’eux.

Si tu n’acceptes pas ça, ta vie va être compliquée…

Tu vas toujours avoir l’impression que tu ne gères pas ta vie, que tu la subies.

Ça sera toujours la faute des autres.

Tu vas te transformer en Calimero victime.

Tu vas te construire un monde d’illusion où les autres sont méchants et où la vie est contre toi.

Rappelle-toi qu’on a TOUJOURS le choix.

J’entends déjà ceux qui vont me dire : « si tu dis ça, c’est que tu n’as jamais souffert réellement ».

A vous, qui pensez que la souffrance nous enlève le choix, je suis désolée, mais ce n’est qu’une excuse.

Je ne dis pas que c’est facile de faire le « bon » choix quand la souffrance est très forte.

Je dis que, malgré tout, nous avons TOUJOURS le choix.

Peu importe la difficulté, peu importe la souffrance.

Tu peux TOUJOURS décider si tu te bats, ou si tu abandonnes.

Si tu oses dire ce que tu penses parce que cela ne te va pas, ou si tu te tais pour ne pas faire de vague.

Si tu fais tout pour combattre la maladie, ou si tu te laisses mourir à petit feu.

 

Je sais que c’est dur…

Ne te méprends pas, je sais que c’est dur à encaisser ce que je te dis…

J’en ai aussi fait les frais.

Moi aussi j’ai souvent décidé d’abandonner, de ne pas me battre, de me taire…

Je le fais encore sur certaines choses, avec certaines personnes, car moi aussi j’ai mes faiblesses/problèmes/blessures.

Mais ce que je ne fais plus, c’est mettre la faute sur les autres !

Ils ne sont pas responsables du comportement que je choisis d’adopter, ni de mes « mauvaises » décisions.

Et par analogie, je ne suis pas non plus responsable de leurs décisions !

Je sais maintenant que je ne peux rien faire à la place des autres.

Je ne peux pas choisir à ta place de tenir ta bonne résolution.

Il n’y a que toi qui en est capable et responsable.

Et si tu trouves des excuses comme citées plus haut, alors tu n’assumes pas ta responsabilité.

Comprends bien que ça ne te mène à rien d’y échapper.

Tu vas plus en faire les frais qu’autre chose.

Peut être que ta première bonne résolution sera d’arrêter d’être une victime de ta vie, et d’en être l’acteur principal, en choisissant d’assumer ta responsabilité ?

 

Deuxièmement : Mettre en place de nouvelles habitudes/changer son équilibre

 

La deuxième chose essentielle sur laquelle il faut travailler pour pouvoir enfin tenir ses bonnes résolutions est la mise en place de tes nouvelles habitudes.

Car ça ne se fait pas en un claquement de doigts.

Une fois que tu as accepté le changement, il faut passer à l’action !

 

Avoir des objectifs : SMART

Connais-tu la méthode SMART ?

C’est une méthode très puissante pour déterminer de réels bons objectifs.

Elle est très simple à appliquer !

 

SMART est un acronyme qui signifie Spécifique – Mesurable – Atteignable – Réaliste – Temporellement défini.

Je développe !

 

Spécifique :

La première chose à faire est de spécifier son objectif.

Avoir un objectif flou, vague ne sert à rien !

Bon ok, c’est déjà pas mal d’avoir un objectif c’est vrai, mais ce que je veux dire, c’est que si tu ne précises pas ton objectif, tu ne seras pas en mesure d’analyser les résultats pour voir si tu te rapproches de façon efficace de ton objectif ou pas.

Donc précise ton objectif en te posant les questions suivantes :

  • Qui fait quoi ?
  • Pourquoi ?
  • Comment ?
  • Où ?
  • Quand ?

Bon, il ne faut pas être perfectionniste à tout prix.

Tu n’as pas forcément besoin de répondre à toutes les questions, cela dépend de ton objectif.

A toi de voir à quel point tu dois spécifier.

 

Exemple :

Objectif non spécifique : « Perdre du poids »

Objectif spécifique : « Perdre assez de graisse pour entrer dans mon pantalon fétiche »

 

Mesurable :

Ok, l’objectif est spécifique, mais cela n’est pas suffisant !

Il faut qu’il soit également mesurable, quantifiable.

Tu dois y mettre un chiffre !

Pourquoi ? Parce qu’il n’y a que les chiffres qu’on peut analyser et donc mesurer les résultats.

En faisant cet exercice, tu réponds à la question : combien ?

 

Exemple :

Objectif non mesurable : « Perdre de la graisse »

Objectif mesurable : « Arriver à 25% de masse grasse » (si tu es à 30% par exemple)

 

Atteignable :

Une chose très importante à faire : déterminer un objectif qui est atteignable !

Autrement dit qui est « faisable », « à ta portée ».

C’est une chose que les gens négligent beaucoup, et qui est une des principales causes de leur abandon généralement.

J’ai déjà vu des gens qui ont un objectif démentiel, qui n’est pas réaliste du tout.

Aussi irréaliste que boire toute l’eau des océans.

Et quand ils n’y arrivent pas, ils s’accablent de culpabilité, de « je suis vraiment nul·le, je n’arrive à rien, je n’ai pas de volonté ».

C’est incroyable !

Je te jure que c’est vrai !

Non mais écoutes moi bien si tu fais partie de ces gens :

Ne pas réussir à boire toute l’eau des océans, c’est NORMAL !! Personne n’y arrive !

Ton objectif n’a pas de sens ! Il est irréaliste !

Alors, fais moi plaisir, reviens sur terre, et détermine un objectif atteignable, please !

 

Exemple :

Objectif non atteignable : « Perdre 15 kilos en 3 jours »

Objectif atteignable : « Perdre 15 kilos en 8 mois »

 

Réaliste :

Ton objectif doit être réaliste ! Pas dans le sens « atteignable » du coup.

Dans le sens : est-ce que c’est pertinent ?

Tu dois te demander si ton objectif est vraiment pertinent par rapport à tes moyens, au temps que tu disposes, à tes capacités, à tes principes, etc.

 

Exemple :

Objectif non réaliste (si tu pèses 70 kilos et que tu fais 1m70) : « Perdre 20 kilos »

Objectif réaliste (même situation) : « Perdre 5 kilos »

 

Temporellement défini :

Déterminer un objectif sans déterminer de délai pour l’atteindre, c’est comme jeter l’argent par les fenêtres.

C’est plus un gaspillage de temps et d’énergie qu’autre chose.

Pourquoi ? Si tu n’as pas de limite de temps, alors tu as tout ton temps pour le faire.

Et si tu as tout ton temps, pourquoi le commencer maintenant ?

Pourquoi se presser ?

Pourquoi ne pas attendre demain plutôt finalement ?

Bref, si tu ne te poses pas une temporalité à ton objectif, c’est comme si tu n’en avais pas.

La temporalité va non seulement te permettre de t’engager vis-à-vis de ton objectif, mais aussi de chercher l’optimisation pour l’atteindre.

Tu vas faire les bons efforts pour avoir les résultats qu’il faut, dans la limite de temps que tu as, et cela va accroitre ton engagement.

Et plus ton engagement croît, plus tu te rapprocheras de ton but, car plus tu y mettras les efforts qu’il faut.

Alors, évidemment, il faut définir un délai atteignable, réaliste.

Sinon ça ne sert à rien !

 

Exemple :

Objectif non temporellement défini : « Perdre 5 kilos »

Objectif temporellement défini : « Perdre 5 kilos en 2 mois »

 

Les notions de régularité et persévérance

Comme dit plus haut, ton cerveau/corps ne va pas être très pro-actif dans ce changement.

Il va te mettre des barrières, plus ou moins grandes.

Tout dépend de si tu l’as assez bien préparé au préalable, et si tu t’es fixé des objectifs SMART.

Tu comprends bien qu’il sera beaucoup plus réticent face à l’objectif « perdre 20 kilos en 2 jours », plutôt que « perdre 500g par semaine ».

Pour faire face aux barrières de ton cerveau/corps, il va falloir s’armer de :

Régularité et Persévérance

Je ne vais pas te faire une description de ce qu’implique ces deux termes.

Tu sais très bien ce que c’est et ce qu’il faut faire !

Par contre, je vais te mettre en garde sur deux choses :

 

1) La régularité n’est pas synonyme de perfectionnisme

Ne tombe pas une énième fois dans le piège du perfectionnisme.

En te disant que tu dois absolument suivre les consignes, ou le planning à la lettre stricte !

Il faut faire les choses régulièrement, fréquemment.

Ça ne veut pas forcément dire « tous les mardis » ou « à chaque fois que je me lève ».

Il faut aussi te laisser une certaine flexibilité, il faut que tu puisses t’adapter aux aléas de la vie face à ton objectif.

Et ce n’est PAS GRAVE, si tu n’as pas pu faire ce que tu as prévu.

Ce n’est pas deux ou trois « ratés » qui vont anéantir tous tes efforts, et ta progression.

Il y a parfois des circonstances, des évènements imprévus.

Il faut savoir faire avec, et ne pas en faire toute une montagne !

Prendre du recul et regarder les choses dans la globalité permet de se rendre compte qu’on avance réellement vers notre objectif, malgré les quelques pentes descendantes rencontrées.

Ce qui compte c’est la tendance globale de ta progression.

Exemple :

schema avec courbe

Tu vois sur ce schéma, la courbe en noir représente ta progression.

Tu remarques que la tendance de la courbe (en vert) s’approche de ton objectif (en bleu) !

Et ce malgré toutes les descentes (en rouge) qu’il y a eu.

Dans ce cas, tout va bien ! 😊

 

2) Persévérance n’est pas synonyme d’entêtement

Autant persévérer est une excellente chose, autant s’entêter ne rime à rien et est contre-productif.

La persévérance laisse place à l’entêtement quand il n’y a plus de résultats depuis un bon moment, mais qu’on continue tout de même sur la même voie.

Qu’est-ce que j’appelle « depuis un bon moment » ?

C’est une période assez longue pour être sûr de la nouvelle tendance (négative du coup) de la progression.

Exemple :

schema avec courbe ascendante et descendante

Cette fois-ci, tu vois bien qu’il y a deux tendances de progression (en vert).

La première est bonne car elle s’approche de ton objectif, malgré la forte descente à un moment.

La deuxième est mauvaise, tu le vois bien. Il ne faut pas s’entêter et revoir les efforts fournis pour comprendre pourquoi la tendance a changé.

 

Une seule bonne résolution à la fois !

Un conseil : n’essaie pas de tout changer en même temps.

Ça sera trop d’un coup pour ton cerveau/corps.

Rappelle-toi que le but n’est pas de le brusquer de trop, sinon il va te rendre la tâche plus difficile.

Essayer de tout régler d’un coup c’est comme vouloir grimper l’Everest alors qu’on n’a jamais fait de randonnée de sa vie.

Ce n’est pas impossible, mais qu’est-ce que tu vas galérer !

La meilleure chose à faire selon moi, c’est d’établir la liste de toutes tes bonnes résolutions.

Et de les classer par priorité (selon l’urgence, le besoin, etc.).

Puis tu t’attaques à la première résolution.

Mais UNIQUEMENT à la première !

Une fois que celle-ci est atteinte de façon sûre, tu peux passer à la prochaine, etc.

 

Troisièmement : Faire un bilan régulier

Il ne faut pas se mentir.

Tout ce que j’ai dit plus haut ne sert à rien si tu ne fais pas de bilan de tes efforts/résultats.

Quels sont les buts du bilan ?

  • Faire le point sur tes résultats, et ainsi ta progression
  • Remarquer les tendances de ta progression pour savoir ce qui « fonctionne » pour ton objectif ou pas
  • Prendre les bonnes décisions : persévérer ou changer ses efforts, réviser son objectif ou pas, etc.

Là non plus il ne faut pas céder au perfectionnisme, avec des chiffres à gogo, des statistiques dans tous les sens…

Non !

Concentre-toi sur ce qui t’apporte de vraies données exploitables par rapport à ton objectif.

Si ton objectif est la perte de poids, tu vas te concentrer par exemple sur l’évolution de ton tour de taille, et non sur la pousse de tes cheveux !

J’exagère exprès, mais franchement à peine.

 

Et si jamais tu abandonnes en plein milieu ?

Dans ce cas retour à la case départ, ne touchez pas les 20 000 euros.

Si tu finis par abandonner à un moment, il se peut très fortement que :

  • Tu n’as pas accepté réellement le changement au fond de toi.
  • Tes objectifs ne sont pas SMART.
  • Quelque chose a changé dans ta vie qui remet en cause ton objectif, et il faut le réviser.

 

 

Bon, j’espère ne pas t’avoir trop bousculé !

Je te souhaite maintenant de pouvoir enfin tenir tes bonnes résolutions pour de bon ! 😊

De prendre ta vie en main et de ne pas abandonner !

Tu as toutes les clefs !

 

N’hésite pas à me partager tes impressions et tes expériences en commentaire !

 

 

Crédit photo : Isaac Smith

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Elsa Chamant

Salut !

Je suis là pour t'aider à résoudre trois problèmes dans ta vie : surmonter le stress du quotidien, gérer tes émotions et apprendre à te connaitre réellement.

Des articles qui peuvent t'intéresser

Inscris-toi à la newsletter !

A ne pas louper !

workbook questions pour apprendre à se connaitre

Nouveauté !!

Reçois mon nouveau workbook gratuitement !

Ce workbook va t'aider à mieux te connaître en :

  • Définissant ta personnalité, ton caractère
  • Révélant tes passions, ton pourquoi, ton flow
  • Analysant tes émotions, tes envies et besoins réels
  • Découvrant tes blocages et tes frustrations

Mais au fait...

Es-tu sûre d'être vraiment toi-même ou pas ?

Fais le test !

Es-tu 100% toi-même ?

Il n'y a pas 36 moyens de le savoir... passe le test que j'ai créé exprès et tu verras bien !

Pas besoin de renseigner ton mail pour avoir ton résultat. Tu pourras aussi demander un approfondissement si tu le souhaites !

Guide sur appareils digitaux

cadeau !

Reçois mon guide gratuit !

Dans ce guide tu trouveras :

  • la CLEF pour être toi-même avec n’importe qui,
  • un EXEMPLE concret de ma vie,
  • un EXERCICE pratique et rapide pour t’aider.

Je déteste les SPAMS ! Alors ne t’en fais pas. Tu ne recevras rien d’autre que ma newsletter et mon guide. Ton adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Tu pourras te désabonner à tout moment si tu le souhaites.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
%d blogueurs aiment cette page :