Je me suis amusée à faire une frise avec les évènements/actions/recherches/conséquences sur mon corps et mon esprit de mes deux dernières années, pour me rendre compte visuellement de tout ce qu’il s’est passé :

Frise de mes deux dernières années

Et c’est incroyable comme il est vraiment plus facile de réaliser certaines choses en les regardant en face.

J’ai noté trois points cruciaux dans ce que j’ai vécu qui m’ont amené à changer de vie et être moi-même.

Je vous les révèle maintenant ! 😊

Premier point : Tout a commencé en me confrontant à l’autre

L’autre, c’est monsieur Chéri

Tout commence vers juillet 2018, environ 6 mois après l’emménagement avec Chéri.

Bim ! Problèmes de couple. Il m’énerve à ne pas ramasser ses chaussettes qui trainent et moi je l’énerve à ne pas remonter le dentifrice tout en haut du tube pour se servir plus facilement, toutçatoutça.

Bon plus sincèrement, les problèmes étaient bien profonds que ça hein. Nos personnalités et nos besoins respectifs n’arrivaient pas à vivre ensemble, car ils sont à l’opposé.

Exemple : Chéri a très souvent besoin d’être seul, surtout quand il ne va pas bien. Et moi, j’ai la phobie de la solitude, surtout quand je ne vais pas bien.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, haha.

Ma confrontation avec Chéri m’a amené à faire des recherches…

Bref, ça a donc été ma première confrontation avec l’autre qui a déclenché ma démarche pour « être moi-même » : si tu as lu mon guide, toi-même tu sais de quoi je parle (tu peux toujours le faire, en t’inscrivant à la fin de cet article 😊).

Du coup, j’ai entamé beaucoup de recherches sur le couple : comment savoir si on l’aime encore et s’il nous aime, blablabla, comment savoir s’il faut partir ou pas, blablabla.

Oui j’étais assez désespérée à ce moment là. Je ne comprenais rien dans mon couple, et j’ai cru – à tord – que nos sentiments n’étaient peut être pas si vrais que ce qu’on avait imaginé.

C’est là que j’ai découvert le livre « les hommes viennent de mars, les femmes viennent de vénus » (non en vrai, je l’avais déjà depuis 2017 mais je n’avais jamais ressenti le besoin de le lire sérieusement, jusqu’au jour où… t’as compris) (je ferai un article sur le sujet une autre fois, car il y a pas mal de choses à dire sur être soi en couple n’est-ce pas !)

… mais je n’ai pas trop eu le temps de les appliquer

J’ai commencé à découvrir beaucoup de choses sur le couple, sur l’équilibre essentiel à créer pour pouvoir construire quelque chose de solide, sur les différences « hommes/femmes », ou plutôt les différences « masculin/féminin », etc.

Mais je n’ai pas eu le temps de tout assimiler et tout mettre en pratique car, peu de temps après, j’ai eu un problème beaucoup plus difficile à gérer : ma grand-mère (paix à son âme) a été très malade sur les derniers mois de sa vie.

Ça a duré 3 mois environ.

Ce qui a été très dur pour moi à ce moment-là c’était la distance : J’étais à 10 000 km. Quasiment toute ma famille habite à la Réunion.

Je vivais les derniers jours de ma grand-mère à distance.

J’avais ma mère au téléphone presque tous les jours pour avoir les (tristes) nouvelles.

Je ne pouvais ni voir ma grand-mère, ni l’accompagner sur la fin.

Je ne pouvais pas non plus serrer ma mère – qui était en train de perdre la sienne – dans mes bras pour la réconforter.

J’ai eu la sensation d’être impuissante, inutile, et tellement loin de tout ça… alors que j’aurais voulu être là.

Ça a été très dur.

(D’ailleurs si vous remarquez bien sur la frise, c’est à ce moment là que j’ai arrêté de maigrir… beaucoup trop de stress et de mal être.)

Deuxième point : 2019, l’année à oublier, mais pas totalement !

Ensuite, il y a eu 2019…

Aaah ce fameux 2019 de m**de. Je ne sais pas vous, mais personnellement, 2019 a été l’année à définitivement oublier pour moi.

Des problèmes à ne plus savoir qu’en faire…

Il y a eu BEAUCOUP TROP de problèmes à gérer.

Beaucoup trop de stress dans différents domaines de ma vie : des problèmes financiers, des problèmes au boulot, le déménagement dans notre appart (en tant que proprio), et la fameuse mission de Chéri qui devait aller travailler à plus de 300 km pendant 5 mois !

A ça se sont rajoutées les conséquences du décès de ma grand-mère : j’ai perdu une quantité énorme de cheveux à cause du stress (j’ai été quasiment chauve sur le dessus de mon crane), accompagné d’une prise de poids énorme elle aussi.

Et à nouveau des crises d’angoisses (à nouveau parce que ce n’était pas la première fois dans ma vie), à cause des problèmes au boulot.

Mais des actions pour y remédier !

Vous remarquerez également que je n’ai pas chômé côté décisions et actions (en vert sur la frise) pour palier à tous mes problèmes.

J’ai fait des recherches sur la relation au corps, sur les émotions, sur la relation avec les autres.

D’une part pour palier à ma forte prise de poids (le yoyo c’est l’histoiiiiiiiiiiire de ma viiiiiiiiie, manger ses émotions c’est encore plus l’histoiiiiiiiiiiiiiiiiire de ma viiiiiiiiiiiiiie !!!).

Et d’autre part pour essayer de gérer mes émotions à cause du stress lié aux relations humaines qui ne se passent pas bien.

Je suis allée voir une psy pour essayer de gérer la mission à distance de Chéri ! Ah oui parce qu’au cas où vous ne le sauriez pas, j’ai très peur de la solitude.

Je souffre de la peur d’« être abandonnée » ou plus largement de « ne pas être aimée ».

Donc vivre seule sans Chéri a été une véritable épreuve très très très (il n’y aura jamais assez de « très ») difficile pour moi.

Troisième point : après la tempête, le soleil n’a pas tardé !

Je n’étais pas loin du burn out…

Et enfin, une dernière chose à remarquer : après le 2019 catastrophique, le soleil est trèèèès vite revenu !

Je le dis dans mon article « mon déclic pour changer de vie et devenir moi-même » que le confinement m’a sauvé ! Eh bien oui ! LIBÉRÉE DÉLIVRÉE (haha, j’ai le droit je m’appelle Elsa).

Fin février 2020, j’étais dans une telle détresse et fatigue émotionnelle, psychologique, toutçatoutça, qu’il fallait que je trouve la rédemption, sinon les conséquences allaient être (encore plus) dramatiques.

Très sincèrement, s’il n’y avait pas eu le confinement et que j’étais retombée dans mon quotidien qui m’épuisait, que dis-je, qui me lessivait psychologiquement et émotionnellement, je pense que j’aurais fait un burn out cette année.

Oui un burn out.

C’était la suite logique des choses. J’aurais littéralement craqué avec tout le stress que j’ai vécu !

… mais à réfléchir il était temps de changer !

Mais heureusement, le confinement est passé par là ! Il m’a permis de me reposer réellement (émotionnellement, psychologiquement, physiquement), de prendre beaucoup de recul, et d’avoir le temps de me poser les bonnes questions.

Voilà à peu près la réflexion que j’ai eu dans ma tête :

« Bon Elsa t’a bien morflé en 2019…

– Ouais c’est clair… plus jamais.

J’ai compris que mon boulot ne m’allait pas

– Mais t’as aussi compris énormément de choses. Sur toi et sur les autres. C’est génial ça !

– Oui, c’est vrai ! Avec la formation Process Communication, j’ai mieux compris mon profil de personnalité, mes aspirations dans la vie, et mes axes d’épanouissement. J’ai aussi découvert que d’autres profils de personnalité existent !

– Et du coup ?

– Ben du coup, j’ai mieux compris pourquoi je trainais des pieds depuis plus d’un an pour aller au boulot. Pourquoi ma motivation est partie trèèès vite. Pourquoi mon travail m’épuisait littéralement.

En fait, je suis une Rebelle*, Empathique*, Promoteur*, et le boulot que je fais correspond plus à des Travaillomane*, Persévérant*.

*(Il s’agit de types de personnalités venant du Process communication Model®. Attention, les intitulés ne sont pas à prendre au sens propre ! Il y a toute une signification derrière ces mots. Ne vous inquiétez pas je ferai un bel article bien détaillé sur le sujet un jour, car ça mérite le détour ! En attendant vous pouvez regarder à quoi ça correspond sur le site de la Process Communication ).

– Ah oui donc, en fait, ton boulot ne correspond pas du tout à tes axes d’épanouissement, c’est ça ?

– Tout à fait…

– Mais on s’en fout non ? Tu peux essayer de trouver de l’épanouissement dans ta vie personnelle ! le boulot c’est surtout pour gagner de l’argent !

– Alleeeeeez, plusieurs personnes m’ont dit ça… mais je ne suis PAS DU TOUT d’accord ! Réfléchis deux secondes ! On passe 8h au boulot par jour. 8h par jour à faire quelque chose que tu n’aimes pas, et qui t’épuises assez pour que tu n’aies même plus la force de faire ce que tu aimes en rentrant chez toi !?!

Désolée, mais ce n’est pas pour moi ! Je ne me vois pas vivre ça toute ma vie…

Je ne me vois pas tirer la gueule le matin pour aller bosser.

J’ai envie de kiffer ma vie moi ! J’ai envie d’avoir la patate, de me sentir à fond le plus souvent possible !

Et surtout je veux être enthousiaste à l’idée de travailler !

J’ai compris qu’on a qu’une seule vie

– Donc tu voudrais partir de ton boulot ? Risquer de perdre ta sécurité financière ? Risquer de gagner beaucoup moins ?

– Tu sais, si je reste là où je suis, c’est ma santé que je risque de perdre. Avec de gros regrets en prime !

Il y a une chose qui m’effraie : l’idée qu’aux dernières heures de ma vie, je regrette de ne pas avoir oser, de ne pas avoir été moi-même, de ne pas avoir vécu à fond !

J’ai envie qu’à mon dernier jour, je repense à ma vie, et que je me sente sereine en me disant que j’ai bien profité !

Mais profiter, ça ne veut pas dire « faire tout et n’importe quoi » ! Pour moi, ça veut dire : être soi-même en tout chose, en toute pensée, en toute action.

Et ainsi, vivre cette merveilleuse sensation d’être libre et heureuse, qu’on ne ressent que lorsqu’on arrive à être pleinement soi-même !

J’ai compris ce qui provoque le réel changement

– Mais ce n’est pas la première fois que tu te dis ça, ça fait longtemps que tu veux partir… Qu’est ce qui a changé ? Pourquoi maintenant ?

– Deux choses : la première, je me suis reposée. Et c’est TRÈS important de se reposer, de prendre du recul sur une situation compliquée/difficile à vivre, car il est IMPOSSIBLE de prendre une bonne décision si on n’est pas bien ! Donc il faut impérativement trouver du temps pour sortir de la situation…

Ce n’est pas facile quand on est ancrés dans son quotidien… j’en sais quelque chose. Mais je ne démords pas sur le fait que ça soit primordial pour être lucide sur la situation et prendre une quelconque décision.

La deuxième chose c’est : j’ai TROP souffert ces derniers temps.

Je crois que j’ai touché le fond niveau stress et mal être. Et c’est en touchant ce fond, qu’on ne peut que vouloir remonter.

Car c’est « TROP ».

Comme si le stress avait dépassé les limites et qu’on dit stop, parce que là c’est terminé, on n’est plus capable d’encaisser !

Je pense très sincèrement que je n’aurais pas eu le courage de changer de vie, si je n’avais pas connu tous ces problèmes pendant ces deux dernières années.

On dit souvent que les épreuves de la vie sont difficiles, et qu’elles sont juste horribles. C’est vrai, sinon ça ne s’appellerait pas une épreuve.

MAIS. On a beau dire, ce sont tout de même les épreuves qui nous amènent à changer, à se poser des questions, à s’améliorer.

C’est le principe même de l’évolution !

Si vous allez bien, vous ne voulez pas changer votre situation n’est-ce pas ? (Je ne parle pas de ceux qui auto-sabotent leur vie, là il s’agit d’un autre problème).

Si vous allez bien, vous n’allez RIEN changer. Justement parce que vous allez bien et que vous AIMEZ être bien, être heureux.

Par contre, si vous n’êtes pas bien, ce n’est pas quelque chose d’agréable à vivre.

Personne n’aime souffrir.

Alors naturellement, on va essayer de changer les choses pour aller mieux.

On va réfléchir à ce qui ne va pas, on va chercher des solutions, on va faire des introspections, on va essayer de se défouler, bref, on va FAIRE quelque chose pour changer ça.

Ça peut prendre énormément de temps, d’énergie, jusqu’à nous épuiser parfois, mais quoiqu’il arrive on sera toujours dans une dynamique de changement pour aller mieux.

C’est donc grâce – et je dis bien grâce – à nos épreuves dans la vie qu’on grandit, qu’on s’améliore, et qu’on finit par aller mieux !

Finalement, il faudrait presque être content d’avoir des épreuves car ce sont elles qui finissent au long terme par nous rendre la vie meilleure.

Bon ok, on ne va pas aller jusque-là non plus, haha ! Car elles restent tout de même difficiles à vivre ces satanées épreuves. »

(Fin de la discussion dans ma tête. Oui parce que si t’as bien suivi, c’était censé être une discussion de moi à moi, haha)

Ma conclusion de ces deux années

En tout cas, aujourd’hui, je me rends compte du chemin que j’ai parcouru ces deux dernières années… et je comprends mieux pourquoi il n’y a plus qu’une chose qui compte pour moi en ce moment : être moi-même pour vivre libre et heureuse !

On a qu’une seule vie. On n’a pas le temps d’être malheureux.

Si je devais faire passer un message aujourd’hui, ça serait celui-là :

Arrêtez de faire semblant d’être heureux.

Arrêtez d’accepter que votre vie se « résume à ça ».

Arrêtez d’accepter de perdre votre temps à faire des choses qui vous rendent malheureux.

Devenez enfin vraiment VOUS-MÊME !

N’attendez pas que la vie vous y oblige, parce que, croyez-moi sur parole, elle le fera !

Pour moi ça a pris deux ans environ. Pour vous ça prendre plus ou moins de temps.

Mais je peux vous jurer que ça vaut le coup ! 😀

Ça vaut le coup de changer !

Ça vaut le coup de devenir : soi, libre et heureux !

Elsa Chamant Accompagnement, Tous mes articles

12 Replies

  1. Bonjour Elsa, parcours difficile et maintenant tu sorts grandie et philosophe. Merci pour cet article intéressant et enrichissant. Bonne continuation bises

    1. Bonjour ! 🙂
      Oui, il faut souvent passer par des épreuves difficiles pour grandir et comprendre certaines choses.

      Mon année 2019 a été dure à vivre, et je ne voudrais la revivre sous aucun prétexte. Mais, je suis bien obligée d’admettre aujourd’hui que cette fameuse année m’a permis d’évoluer pour : me poser les bonnes questions sur ma vie, décider de m’épanouir plutôt que de continuer à subir, et enfin être moi-même ! 🙂

      Bonne continuation à toi aussi ! A la prochaine pour un autre article ! 😉

  2. Bonjour Elsa !
    Tout est dit ! Bravo pour la Liberté que tu as eu de prendre cette décision tout en restant toi-même et heureuse 😉
    Beau cheminement et du bonheur à venir 😉👏

    1. Merci beaucoup Cathy !
      Oui c’est un cheminement magnifique et incroyable que je souhaite à tout le monde ! 😀

  3. Très beau texte qui résonne sur certains points avec mon vécu. Je te souhaite d’aller mieux et de profiter de cette nouvelle vie que tu as choisie et qui s’annonce epanouissante.

    1. Salut Caroline ! 🙂
      Merci beaucoup ! Ne t’inquiètes pas, je vais beaaaaaucoup mieux maintenant. Je dirais même que je revis, je suis maintenant sûre d’être sur le bon chemin pour devenir 100% moi-même ! 😀

      Donc, toi aussi tu as vécu des choses difficiles ! En écrivant mes articles, je ne me rends pas forcément compte que plusieurs personnes ont vécu la même chose que moi ou presque. Ça fait du bien de savoir qu’on n’est pas seule et que beaucoup de gens nous comprennent finalement ! 🙂
      En tout cas, j’espère de tout mon cœur que toi aussi tu as pu te relever de tes épreuves, et que tu es plus heureuse aujourd’hui ! 🙂

      A très bientôt j’espère !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.