Étape 4 : S’assumer pleinement face aux autres

Elsa Chamant, 20 octobre 2020

Des surprises t'attendent tout en bas de l'article !

La vérité c’est qu’on nous met dans des moules depuis notre enfance.

Mais notre vrai « moi » intérieur n’est pas fait pour être moulé ! Il ne changera jamais intrinsèquement. Il pourra être amélioré, révélé, boosté, mais jamais moulé.

Ce qu’il se passe dans notre société, c’est qu’on retrouve des « moi » complètement étriqués, coincés dans des moules « standards », à une taille unique…

On ne respire pas, on se sent seul dans ce moule, on se sent mal, stressé, coincé… et le pire de tout, c’est qu’on culpabilise de ne pas rentrer dans ce fichu moule, alors que tous les autres y arrivent !

FAUX !!!! ARCHI-FAUX !!!

La vérité est que PERSONNE n’entre dans un même moule. PERSONNE n’est heureux s’il se sent coincé, à l’étroit, mal dans sa peau.

La vérité est que PERSONNE n’est heureux dans ces moules standardisés… mais comme être malheureux c’est mal vu, alors on se fabrique des MASQUES avec des faux sourires, pour faire croire aux autres que tout va bien !

Mais au fond, c’est complètement faux… au fond, notre « moi » est toujours aussi coincé, il ne respire pas, il pleure même parfois, et il ne comprend pas pourquoi il doit rester là…

Si tu savais toute la frustration et le sentiment d’injustice que je ressens en écrivant ces lignes.

C’est viscéral… je trouve ça tellement horrible d’une part, et dommage qu’on ose encore croire que « rentrer dans le moule » soit la meilleure chose à faire pour chacun…

Mais pourquoi je te dis tout ça ? C’est vrai que c’est une intro un peu musclée, qui n’a a priori rien à voir avec le sujet de s’assumer pleinement.

Et pourtant si !

Car je ne peux pas te demander de t’assumer face aux autres si je ne t’ai pas d’abord expliqué pourquoi il est plus que NECESSAIRE et URGENT de le faire !

Pour ton bien-être !

Alors pourquoi est-ce important d’avoir le courage de s’assumer ?

Plusieurs raisons :

On n’a qu’une seule vie

Oui, ça a toujours été le cas, et ça l’est encore aujourd’hui. Et même pour ceux qui croient en une vie après la mort, il n’en reste pas vrai que dans cette vie-ci, c’est la seule !

Personnellement, il y a une chose qui me fait peur : être sur mon lit de mort, penser à ma vie, et regretter…

Regretter…

Me dire que je suis passée à côté de ma vie…

J’en ai des frissons d’horreur…

Pour moi c’est hors de question ! C’est notamment pour ça que je me reconvertis professionnellement, et que je vais créer ma propre entreprise.

C’est un rêve que j’ai toujours voulu réaliser, comme beaucoup d’autres !

Si je ne le fais pas maintenant, quand j’ai le temps, l’énergie et l’envie, alors je le fais quand ?

La vie, ce n’est pas demain.

C’est MAINTENANT !

La vie, ce n’est pas faire et être comme les autres.

C’est ETRE SOI-MÊME !

Car comprends bien que tu ne pourras pas être autre chose que toi-même au bout du compte.

Ce qui m’amène au second point :

On ne peut pas être autre chose que soi-même au long terme

Oui, c’est une chose en laquelle je crois profondément, car j’en ai fait la douloureuse expérience (avec des crises d’angoisses et autre) !

As-tu déjà entendu parler de la crise de la quarantaine ou crise de milieu de vie ?

C’est un phénomène que je trouve fascinant à analyser parce qu’il est selon moi la PREUVE même qu’on ne peut pas être chose que soi-même au bout du compte.

Qu’est ce que la crise de la quarantaine ?

J’ai trouvé un article intéressant sur le sujet : ici.

Les points pertinents que j’ai notés :

  • « Cette étape reflétait l’aurore de la prise de conscience de sa propre mortalité »
  • « La crise de la quarantaine est un moment délicat où différents sentiments nous envahissent avec la sensation de devoir engager des changements rapidement. Pour certains, ça peut se traduire par une sensation d’avoir laissé filer les années sans en avoir (assez) profité, d’autres vont ressentir un besoin de faire le bilan de sa vie, de trouver du sens ou de se remettre en question… »
  • « On peut dire que les causes sont plurifactorielles et qu’elles dépendent de la personnalité de la personne, de son niveau d’épanouissement et de son parcours de vie, […] il n’y aurait donc pas de profils plus susceptibles que d’autres de faire une crise de la quarantaine. »

Ma vision de la chose

Pour se rendre compte qu’on a un problème il faut un déclencheur : dans notre cas, ça serait la prise de conscience que la mort est une vérité.

Les quarantenaires se rendraient compte, grâce à ce déclencheur, d’un problème grave : ils n’ont pas profité de la vie, ils ne sont pas épanouis, autrement dit ils n’ont pas été vraiment eux-mêmes !

Le besoin d’être soi-même devient alors une nécessité tellement oppressante que les quarantenaires finissent par prendre des décisions assez radicales, pour changer les choses et avoir une vie plus en adéquation avec eux-mêmes.

Moralité

Ça ne sert à rien d’essayer d’être quelqu’un d’autre que toi-même, pour les raisons suivantes :

  • Ton vrai toi finira par te rattraper un jour ou l’autre (crise de la quarantaine par exemple)
  • Tu ne seras pas vraiment heureux·se au fond pendant toutes les années où tu ne seras pas vraiment toi-même, car tu auras toujours un sentiment de vide, d’insatisfaction, de solitude, d’incompréhension, etc.

En conclusion du pourquoi :

Donc, si je reprends les raisons pour lesquelles tu dois comprendre que devenir soi-même et s’assumer pleinement est une réelle nécessité, on a :

  • Ton « moi » intérieur ne changera pas. Il ne pourra pas être mis dans un moule qui n’est pas le sien. Ça ne sert à rien de se forcer à entrer dans un moule car tu vas finir par étouffer, et être malheureux·se. Un masque pour faire croire aux autres que tout va bien ne va pas changer la réalité de ton mal-être.
  • Tu n’as qu’une seule vie ! Si tu n’es pas vraiment toi-même, tu passes à côté… tu vas le regretter. Donc non seulement, tu auras passé toute ta vie à faire semblant d’être quelqu’un d’autre, pour finir avec des regrets… il y a mieux comme fin hein !
  • En fin de compte, tu ne peux pas lutter contre ton vrai « moi » ! Il va finir par se révéler de façon « forcée » à toi, et ce jour là tu vas tout chambouler dans ta vie si celle-ci est très éloignée de ton vrai épanouissement.

Est-ce qu’il ne serait pas temps de prendre les choses en main ?

Donc, pitié. Arrête de lutter contre toi. Tu perds du temps, et tu n’es toujours pas heureux·se… ☹

Est-ce qu’il ne serait pas temps de faire une crise de la quarantaine volontaire ?

De prendre le taureau par les cornes et dire « à partir de maintenant, c’est fini ! Plus personne ne vivra à ma place, plus personne ne décidera qui je suis ! La seule personne qui peut être moi-même, c’est moi ! La seule personne qui peut me rendre heureux·se, c’est moi ! Et surtout, j’ai le droit ! J’ai le droit de vivre comme je suis vraiment ! J’ai le droit d’être pleinement moi-même ! J’ai le droit d’être heureux·se en étant MOI, et uniquement MOI ! » ?

Quelles émotions ce texte te procurent ?

Est-ce que tu te sens excité·e ? Enthousiaste ?

Est-ce que tu as peur ? Tu es triste ?

Il faut savoir que, peu importe ce que tu ressens, si tu ressens déjà quelque chose cela veut dire que ça ne te laisse pas indifférent·e et qu’il y a quelque chose à essayer de comprendre/réfléchir/remettre en question.

Personnellement, ce paragraphe me transcende ! 😀

Je sens une énergie incroyable monter en moi. Je me sens forte, puissante !

Attention ! Cela ne veut pas dire que j’y arrive à 100%.

Cela veut dire que j’y crois à 100%, et que je sais que c’est ce que je veux vraiment.

Est-ce que tu es convaincu·e qu’être toi-même et arrêter de faire parti du moule soit la meilleure chose que tu puisses faire pour toi ?

Si ce n’est pas le cas, dis-le-moi en commentaire et on en discute !

En tout cas, si c’est le cas tant mieux !! Parce que maintenant on va voir comment faire pour assumer vraiment qui on est ! 😀

S’assumer pleinement face aux autres : il faut d’abord s’y préparer

On ne part pas au front sans s’y préparer !

Car là on parle bien de s’assumer pleinement face aux autres, c’est-à-dire :

  • Ne plus laisser les autres décider ce qui est bien ou mal pour soi
  • Ne plus être systématiquement d’accord avec quelqu’un pour éviter un conflit ou par peur d’être rejeté·e
  • Ne plus dire autre chose que ce que l’on pense vraiment : attention, ça ne signifie pas « dire tout ce qui nous passe par la tête » non plus. S’assumer n’est pas incompatible avec le respect
  • Ne plus chercher l’approbation des autres pour faire quelque chose
  • Ne plus se sentir coupable des sentiments et émotions des autres

Préparation mentale

Faire des choses qui mettent en confiance

Une chose essentielle pour assumer : la confiance.

Oui, il n’y a pas de secret !

Il est impossible d’assumer pleinement quelque chose en laquelle on ne croit pas fermement et en quoi on n’a pas toute confiance.

On peut faire semblant pendant un moment à la limite, mais ça finira par se voir…

Ce qui est bien avec la confiance, c’est qu’elle n’est pas directement liée à une idée/quelque chose/une conviction.

La confiance est un état dans lequel on est ou on n’est pas.

Si tu crois encore qu’il existe des « gens qui sont naturellement confiants et des « gens naturellement non confiants », c’est qu’il faut te remettre à la page !

En fait, dire que quelqu’un est confiant est un raccourci dangereux.

En fait, la vraie phrase serait « quand elle fait ou dit ceci, cette personne est confiante ».

Car la confiance n’est pas quelque chose qu’on a toujours ou jamais. Ça se cultive, ça se travaille !

Comment faire ? Simple !

Cultiver sa confiance…

Pour cultiver sa confiance, il faut tout simplement faire ou dire des choses qui nous rendent confiants, pour lesquelles notre confiance en nous-même est forte.

Exemple :

Pour moi, il s’agit par exemple d’inviter des amis ou de la famille à manger ! J’ai pleinement confiance dans les moments où je prépare le repas, la table pour mes convives, etc. Je sais que je gère, je sais que les gens vont être heureux chez moi, parce que j’y mets tout mon amour et que j’adore faire ça ! 😊

Si tu as du mal à trouver des choses qui boostent ta confiance, penses aux choses que tu aimes faire, dans lesquelles tu as des capacités ! C’est généralement corrélé !

… de façon régulière

Une fois que tu as trouvé tout ce qui peut booster ta confiance (je te conseille de faire une liste, on adore les listes haha), applique une ou deux choses par semaine ou par jour (régulièrement en fait) pour garder ta confiance a un niveau assez élevé.

Tu verras que tu seras plus facilement capable de t’assumer quand ta confiance est forte.

Autre astuce pour gagner en confiance : oser faire de nouvelles choses !

Des choses qui t’ont toujours intéressées de loin parce que tu ne t’en sens pas les capacités.

Ose ! Jette toi à l’eau !

Au pire, ça ne marche pas ou tu n’aimes pas et tu laisses tomber, en ayant quand même la fierté d’avoir osé !

Au mieux, non seulement tu es fier·ère d’avoir osé, mais en plus tu kiffes !!!

Apprendre à se détacher des avis des autres

Ça me parait essentiel de savoir se détacher des avis des autres.

Et même des émotions des autres !

Ça a toujours été un vrai problème pour moi pendant très longtemps.

Je pensais que si les autres se mettaient en colère contre moi ou était triste quand je leur disais quelque chose, c’était de ma faute.

Heureusement, je suis tombée sur les BD de Art-Mella : « Émotions : enquête et mode d’emploi ».

La première chose qu’elle te fait comprendre c’est que :

On est responsable de ses propres émotions. On n’est pas responsable de celle des autres.

Cette phrase a été une grande révélation pour moi ! Ça a chamboulé énormément de choses, moi qui culpabilisais à mort !

Je ne vais pas avoir le temps de le détailler ici, mais promis je ferai un article complet sur le sujet ! 😊

Mais ce que tu dois retenir, c’est que :

  • Ce que tu dis ou ce que tu fais, qui provoque des émotions chez les autres n’est pas la cause de l’émotion. C’est uniquement le déclencheur !
  • La cause de l’émotion vient d’une blessure passée qui n’est pas guérie. L’émotion surgit quand le déclencheur vient toucher cette blessure.
  • Tu n’es pas responsable de l’émotion de l’autre, car tu n’es pas responsable de ses blessures, de comment il prend les choses, et de son niveau de conscience vis-à-vis de ses propres blessures.
  • Autrement dit, si quelqu’un est triste ou se met en colère contre toi, tu ne dois pas culpabiliser, car son émotion n’est pas liée à toi, et tu ne pouvais pas savoir qu’il était blessé vis-à-vis de ce que tu as dit ou fait.
  • Par contre, une fois que tu sais que ce que tu dis ou fais peut-être un déclencheur de la blessure de quelqu’un, tu peux décider d’arrêter d’être le déclencheur ou tu peux aider la personne à prendre conscience de sa blessure et l’aider à la guérir (s’il le souhaite).

Donc, en résumé, si les gens sont tristes ou sont mécontents, ce n’est pas de ta faute !

Prendre conscience de cela va t’aider à te détacher des émotions des autres, et surtout de la culpabilité que tu t’infligeais jusque-là !

Autre chose pour se détacher de l’avis des autres : prendre conscience qu’un avis contraire au tien ne signifie pas qu’on ne t’aime plus !

Ça signifie seulement que la personne n’est pas d’accord, que son opinion et ses convictions sont autres.

Mais l’amour n’a RIEN à voir là-dedans !

Une personne ne va pas arrêter de t’aimer parce qu’elle n’est pas d’accord avec toi.

Et si c’est le cas, c’est qu’en vérité elle ne t’aimait déjà pas.

Donc, en résumé, n’ait pas peur d’être rejeté par ceux que tu aimes si tu décides de t’assumer et d’aller à l’encontre de ce qu’ils pensent !

Ceux qui t’aiment vraiment t’aimeront toujours ! 😊

Faire le tri dans les relations au début

Lorsque tu auras décidé de t’assumer pleinement face aux autres, il est important de ne pas le faire avec n’importe qui !

Car même si tu te retrouves avec une nouvelle bonne énergie de « je m’assume complètement », il ne faut pas croire que tu es dès le départ inébranlable et que rien ne peut t’arrêter.

Si c’était aussi simple, ça serait GENIAL ! Haha.

Comme je le disais tout à l’heure, ce n’est pas parce qu’on sait qui on est et qu’on veuille enfin s’assumer que ça veut dire qu’on en est tout de suite capable.

Il faut y aller petit à petit.

Et ça commence avec un tri éphémère dans les relations.

Je m’explique !

S’assumer ça marche avec la confiance comme on a vu.

La confiance ça se travaille.

Et pour réussir quelque chose, il ne faut pas se lancer sur le plus gros objectif, mais commencer par réussir les petits, puis prendre de l’assurance et s’attaquer aux plus gros.

Pour les personnes c’est pareil !

  • Tu dois d’abord « tester » ton assurance avec des personnes avec qui cela sera « facile »: des personnes bienveillantes, qui t’acceptent tel que tu es
  • Quand tu te sens plus en confiance, tu passes à des personnes avec qui ça sera un peu plus « difficile »: des personnes neutres, pour lesquels tu n’as pas spécialement d’affection/amour (et dont le rejet t’importe peu)
  • Et enfin, tu t’attaques aux plus difficiles: les personnes que tu aimes profondément, et qui ne t’acceptent pas totalement comme tu es (ou sûrement que tu crois qu’elles ne t’acceptent pas comme tu es), et dont le rejet te ferait très mal.

Quel programme ! Haha !

Ça fait un peu peur comme ça j’avoue !

Mais quand tu arrives au point numéro 3, en ayant réussi, quel bonheur.

Quelle sensation de liberté ! De joie profonde !

C’est quelque chose que tout le monde devrait vivre à mon sens !

Une indescriptible joie, mêlée à de la fierté, et de la sérénité.

Comme si tu étais enfin à ta place.

Je te souhaite de connaitre ça un jour ! Du fond du cœur ! 😉

En conclusion du comment :

Pour réussir à s’assumer pleinement face aux autres, il faut prendre soin de bien se préparer et d’y aller progressivement.

Car s’assumer, ça se travaille :

  • Booster sa confiance en soi en faisant des choses où on est confiant
  • Se détacher des avis et émotions des autres
  • Faire un tri dans les personnes avec qui s’assumer pleinement, pour aller du plus « facile » au plus « difficile »

Dis-moi en commentaire si tu as envie de t’assumer pleinement !

Si j’ai réussi à te transmettre mon enthousiasme pour que tu prennes ton courage à deux mains et que tu te lances ! 😊

Je te donne rendez-vous au prochain article, qui termine en beauté cette pentalogie, et qui est le clou du spectacle pour devenir 100% soi-même :

Étape 5 : S’accepter et s’aimer soi-même

 

 

Cet article fait partie de la pentalogie suivante :

 

Crédit photo : Randy Fath

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Elsa Chamant

Salut !

Je suis là pour t'aider à résoudre trois problèmes dans ta vie : surmonter le stress du quotidien, gérer tes émotions et apprendre à te connaitre réellement.

Des articles qui peuvent t'intéresser

Inscris-toi à la newsletter !

A ne pas louper !

workbook questions pour apprendre à se connaitre

Nouveauté !!

Reçois mon nouveau workbook gratuitement !

Ce workbook va t'aider à mieux te connaître en :

  • Définissant ta personnalité, ton caractère
  • Révélant tes passions, ton pourquoi, ton flow
  • Analysant tes émotions, tes envies et besoins réels
  • Découvrant tes blocages et tes frustrations

Mais au fait...

Es-tu sûre d'être vraiment toi-même ou pas ?

Fais le test !

Es-tu 100% toi-même ?

Il n'y a pas 36 moyens de le savoir... passe le test que j'ai créé exprès et tu verras bien !

Pas besoin de renseigner ton mail pour avoir ton résultat. Tu pourras aussi demander un approfondissement si tu le souhaites !

Guide sur appareils digitaux

cadeau !

Reçois mon guide gratuit !

Dans ce guide tu trouveras :

  • la CLEF pour être toi-même avec n’importe qui,
  • un EXEMPLE concret de ma vie,
  • un EXERCICE pratique et rapide pour t’aider.

Je déteste les SPAMS ! Alors ne t’en fais pas. Tu ne recevras rien d’autre que ma newsletter et mon guide. Ton adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Tu pourras te désabonner à tout moment si tu le souhaites.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
%d blogueurs aiment cette page :