Construire des relations solides en arrêtant de juger | 4 clefs

Elsa Chamant, 11 juillet 2020

Des surprises t'attendent tout en bas de l'article !

Mon beau père m’a conseillé un livre : « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » de Raphaëlle Giordano.

Sa lecture est tellement facile que je l’ai fini en une journée ! 🙂

Je ne vous ferai pas un résumé ici, mais je vous incite fortement à le lire.

La phrase qui a fait écho en moi

Par contre, je suis tombée sur une phrase qui a fait écho en moi. J’avais envie de partager ma pensée avec vous ! Car cette phrase fait partie de mes combats quotidiens !

La voici :

« Chacun mérite qu’on lui donne une chance d’être connu. Encore faut-il baisser la garde du jugement, des a priori et des interprétations. »

Ma vision

En discutant avec ma famille de cette phrase, j’ai réalisé qu’il fallait éclaircir un point : « être connu ».

On n’était pas tous d’accord sur l’interprétation, mais selon moi, « être connu » signifie simplement « être connu tel que l’on est vraiment ».

En gros pour moi, cette phrase signifie que : si tu veux vraiment connaitre quelqu’un, tel qu’il est réellement, il faut laisser de côté tout jugement, tout a priori, toute interprétation.

 

Je ne sais plus si je vous l’ai dit, mais j’aime les gens ! J’aime rencontrer des personnes et apprendre à les connaitre. J’aime découvrir de nouvelles cultures, de nouvelles façons de penser, de parler, de voir le monde !

Je trouve ça tellement enrichissant ! 😀

J’ai ainsi très vite voulu savoir comment faire pour que les personnes aient envie de s’ouvrir à moi et que je m’ouvre à eux aussi.

Mon expérience

Dans cette quête de découverte de l’autre, je me suis vite rendue compte qu’il fallait avoir un esprit très ouvert. Car se confronter à d’autres personnes implique d’être confronté à d’autres façons de penser, d’autres principes, d’autres valeurs, etc.

Donc, de se confronter fatalement à des désaccords entre les gens et moi.

Pour que ces désaccords ne deviennent pas des conflits, il y a une chose à comprendre à mon sens :

On a tous le droit de penser et croire à ce que l’on veut !

Ne pas penser comme l’autre ne signifie pas qu’on a tort ou que l’autre a raison.

Il faut accepter que chaque personne ait sa propre vérité.

Il faut ouvrir son esprit pour accepter la vérité de l’autre.

Et pour ouvrir son esprit, il faut enlever tout jugement et toute interprétation de sa tête !

Comment ?

Le jugement et l’émotionnel

Le jugement est directement relié à notre émotionnel. Lorsque quelqu’un nous juge, c’est notre cœur qui est touché, notre affect. Car le jugement touche notre façon de penser, notre savoir-faire, nos croyances… bref, nous-même !

Pour que le jugement ne nous touche pas, il faut mettre de côté son émotionnel, et écouter uniquement avec sa tête : prendre tout ce que la personne dit pour des faits, et uniquement des faits.

« Wooouuaaah mais Elsa, c’est impossible à faire ce que tu dis !! »

Je vous jure que c’est possible, car je le fais moi-même !

Alors oui ok, ça n’a pas été facile dès le départ, et plus vous aimez la personne, plus il est difficile de détacher son émotionnel.

Mais je vous assure que c’est possible ! Les psychologues le font tous les jours, alors pourquoi pas nous ? 🙂

Et une fois qu’on arrive à faire ça, les discussions deviennent un enrichissement infini, incroyable et libre ! 😀

L’absence de jugement appelle la confiance et la confidence

Cela vous est sûrement déjà arrivé de rencontrer quelqu’un qui, après quelques minutes de discussion ne s’est pas privé pour juger vos moindre paroles, faits et gestes, et je ne parle même pas du potentiel regard inquisiteur sur votre physique ! 🙁

Avez-vous eu envie de continuer à parler à cette personne ? Ou pire, à vous confier à elle ? JAMAIS !

Et c’est bien normal !

A l’inverse, avez-vous déjà rencontré quelqu’un qui vous accepte tel que vous êtes ? Qui ne vous juge pas ? Qui ne vous apporte qu’ouverture d’esprit et bienveillance ?

Vous conviendrez que la conversation est plus facile avec ce genre de personne, non ?

Sans systématiquement aller jusqu’à confier ses problèmes, la confiance s’installera plus facilement avec cette personne qu’avec la précédente.

Je me rappelle qu’une fois j’avais rencontré une personne dans une fête et j’avais fait connaissance avec elle. Au bout d’un moment, elle a commencé à me confier ses lourds problèmes passés. Elle a fini par dire : « mais pourquoi est ce que je te raconte tout ça ? ».

La seule chose que j’avais faite était de l’écouter vraiment : sans jugement, sans a priori, sans interprétation. Naturellement, cette personne s’était sentie en confiance et avait fini par déballer son passé douloureux (elle avait bien besoin de partager ce lourd fardeau).

Donc s’il vous plait, ARRÊTEZ DE JUGER si vous avez envie que les gens s’ouvrent à vous !

« Mais moi je m’en fous des gens, je ne veux pas qu’ils s’ouvrent à moi »

Abon ? Vous êtes sûrs ?

Et votre conjoint ?

Votre femme ?

Votre enfant de 14 ans qui fait sa crise d’ado ?

Vos amis ?

Vous vous foutez de ces gens-là ?

Vous n’avez pas envie que votre chéri se confie à vous ?

Que votre enfant vous raconte ce qu’il ressent ?

Prônez alors l’écoute bienveillante et dénuée de jugement, pour créer la confiance et par la suite la confidence.

Les gens que vous aimez s’ouvriront à vous et vous pourrez établir des relations de confiance fortes ! 🙂

 

« Bon ok, c’est bien sympa tout ça, mais comment on fait concrètement pour arrêter de juger ? »

C’est un travail à faire sur soi-même, qui ne se résout pas en un coup de baguette magique évidemment.

D’ailleurs, méfiez-vous de tout ce qui se règle par miracle, le pourcentage de chance pour que ça soit de l’arnaque frôle les 100%.

Comment faire pour ne plus juger ?

Les 4 clefs essentielles

J’ai déjà un peu « dévoiler » la méthode plus haut dans cet article, mais remettons les choses au clair :

 

Première clef : prenez conscience de cette phrase : « ne faites pas aux autres ce que vous ne voulez pas qu’on vous fasse ».

Si vous ne supportez pas le jugement, soyez conscient que c’est aussi le cas des autres.

Si vous ne supportez pas le regard inquisiteur des autres sur vous, soyez conscient que les autres aussi.

Ce n’est pas toujours le cas (heureusement), mais sachez que le proverbe « qui se ressemble s’assemble » se prête généralement bien au jugement.

Si vous jugez les gens, vous attirerez vers vous les gens qui jugent aussi.

Si vous êtes bienveillant, si attirerez plus facilement ceux qui prônent la bienveillance.

Deuxième clef : imaginez que la personne en face de vous vient d’ailleurs (d’un autre pays, ou d’une autre planète ! haha)

Il est généralement plus facile d’accepter la différence de l’autre (dans sa façon de penser, ses croyances, son éducation, etc.), si celui-ci vient d’un autre monde que le nôtre.

Pourquoi ? Imaginer que la personne vient d’ailleurs nous permet de nous sentir plus « détaché » d’elle.

Vous est-il déjà arrivé d’avoir peur de parler anglais avec des français, alors que vous vous sentez plus « à l’aise » en parlant anglais avec des anglais ?

Lorsqu’on se sent totalement en dehors de notre cadre, notre environnement, notre vie, ce qui arrive généralement lorsqu’on est en voyage dans un autre pays, on a également moins peur du jugement de l’autre. Le ridicule ne nous tue plus (ou beaucoup moins). On se dit que « de toute façon, personne ne nous connait et on ne verra plus jamais les gens d’ici ».

Troisième clef : devenez détective ! Un détective ne cherche que les faits, car ce sont eux qui vont permettre de révéler la vérité !

Quand quelqu’un vous parle, rappelez-vous que ce ne sont pas des :

  • Reproches
  • Pics dirigés vers vous
  • Comparaisons avec vous

Ce ne sont que des FAITS.

N’engagez pas vos sentiments car ceux-ci vont brouiller les pistes ! Utilisez uniquement votre raison, comme un détective ferait.

Ne cherchez pas à savoir si « c’est bien » ou « ce n’est pas bien » ! Un détective ne s’encombre pas de se poser ce genre de question, car celle-ci sont des œillères pour l’enquête.

Quatrième clef : une fois que vous avez les faits, ne cherchez pas à les interpréter avec votre façon de penser. Posez plutôt la question suivante à votre interlocuteur :

« Qu’est-ce que cela signifie pour toi ? »

Car les mots qu’utilise l’autre ne sont pas forcément les mêmes que les nôtres. Le sens des mots n’est pas le même non plus.

Il faut chercher à comprendre le langage de l’autre pour savoir ce qu’il veut réellement dire.

Résultats

En mettant régulièrement en pratique ces 4 points, vous finirez par :

  • Ne plus juger systématiquement
  • Apporter une écoute bienveillante
  • Permettre à l’autre de se révéler pleinement
  • Construire une relation de confiance et de confidence

Il faut persévérer !

Mais encore une fois, plus la personne sera proche de vous (en amour), plus il sera difficile de laisser son affect de côté.

Je dis ça en connaissance de cause ! Avec mon hypersensibilité, il m’est encore plus difficile de mettre mes émotions de côté pour ne penser qu’avec mon intellect.

Il faudra sans doute essayer plusieurs fois et s’attendre à ne pas réussir du premier coup.

Mais le plus important n’est pas de réussir du premier coup, mais bien d’essayer et de persévérer ! 🙂

A retenir

Si vous voulez créer une relation solide, de confiance et de confidence, avec quelqu’un, débarrasser vous de tout jugement, a priori et interprétation.

Laissez vos émotions de côté, ne prenez pas les choses pour vous. Acceptez pleinement l’autre dans sa vérité.

 

 

Arrivez-vous à mettre de côté le jugement dans vos conversations ?

Avez-vous déjà expérimenté la puissance du non-jugement dans vos relations ?

Dites m’en plus dans les commentaires ! 🙂

2 Replies

  1. Certes ce n est pas facile, mais au final n est ce pas le chemin que nous propose le Seigneur nous qui voulons marcher à sa suite ? 🤩🕊😷

    1. Bonsoir ! 🙂

      Personnellement, je ne me suis pas posée la question par rapport à une religion ou une croyance.
      Je me dis que la question du jugement de l’autre est un travail personnel à faire selon les relations que nous voulons établir avec les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Elsa Chamant

Salut !

Je suis là pour t'aider à résoudre trois problèmes dans ta vie : surmonter le stress du quotidien, gérer tes émotions et apprendre à te connaitre réellement.

Des articles qui peuvent t'intéresser

Inscris-toi à la newsletter !

A ne pas louper !

workbook questions pour apprendre à se connaitre

Nouveauté !!

Reçois mon nouveau workbook gratuitement !

Ce workbook va t'aider à mieux te connaître en :

  • Définissant ta personnalité, ton caractère
  • Révélant tes passions, ton pourquoi, ton flow
  • Analysant tes émotions, tes envies et besoins réels
  • Découvrant tes blocages et tes frustrations

Mais au fait...

Es-tu sûre d'être vraiment toi-même ou pas ?

Fais le test !

Es-tu 100% toi-même ?

Il n'y a pas 36 moyens de le savoir... passe le test que j'ai créé exprès et tu verras bien !

Pas besoin de renseigner ton mail pour avoir ton résultat. Tu pourras aussi demander un approfondissement si tu le souhaites !

Guide sur appareils digitaux

cadeau !

Reçois mon guide gratuit !

Dans ce guide tu trouveras :

  • la CLEF pour être toi-même avec n’importe qui,
  • un EXEMPLE concret de ma vie,
  • un EXERCICE pratique et rapide pour t’aider.

Je déteste les SPAMS ! Alors ne t’en fais pas. Tu ne recevras rien d’autre que ma newsletter et mon guide. Ton adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Tu pourras te désabonner à tout moment si tu le souhaites.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
%d blogueurs aiment cette page :