Savoir dire non à un proche sans culpabiliser

Elsa Chamant, 24 mai 2021

Des surprises t'attendent tout en bas de l'article !

Affirmer ses choix, se faire respecter, utiliser son temps et son espace comme on le souhaite, être qui on veut vraiment être… Tout cela n’est pas possible sans oser dire non. Ce petit mot peut pourtant changer la vie. Il n’est pas forcément négatif. Il permet de poser des limites et de ne pas se faire abuser. Mais il ne faut pas tomber dans l’agressivité. Dire non sans blesser, avec délicatesse, est très important.

Tu penses ne pas pouvoir dire non ? Pourquoi ? Parce que tu as peur de la réaction, peur du jugement ? Tu as peur de faire souffrir ? Tu dois prendre conscience que dire non n’est pas méchant, c’est juste normal. Penses à toi, ne fais pas plaisir aux autres au détriment de ton bonheur. Ou en tout cas, pas trop souvent. Tu n’es pas responsable de la façon dont les autres vont réagir, alors ose dire non sans culpabiliser.

Je sais que s’affirmer en toute circonstance n’est pas évident. Dire non avec sérénité, encore moins. Heureusement, cela peut s’apprendre… 😉

OSER DIRE NON ET S’AFFIRMER

Savoir dire non est une problématique qui m’a tellement posé problème dans ma vie.

Personnellement, ce qui m’a le plus posé problème c’est de dire non à un de mes proches, à quelqu’un que j’aime.

Famille, amis !

J’avais tellement peur d’une potentielle réaction négative, d’un désaccord, d’un jugement…

Je vais dire la vérité : au fond j’avais peur de ne plus être aimée, de ne plus être acceptée.

J’ai aussi peur de faire souffrir la personne en lui disant non.

Du coup, je ne le faisais pas, ou pas comme j’en avais envie.

Et les rares fois où je le faisais, et que la réaction était négative, ça suffisait à me faire changer d’avis ou à ne plus jamais dire non à la personne par la suite.

Des années après j’ai finalement compris le fond du problème !

Et c’est dans cet article que je te partage les raisons cachées qui t’empêchent de dire non, et aussi comment faire pour y arriver enfin !

NE PAS SAVOIR DIRE NON PARCE QU’ON A PEUR DE LA RÉACTION

DIRE NON AVEC SÉRÉNITÉ EN DISSOCIANT RÉACTION ET RESPONSABILITÉ

Faire face à la réaction négative d’une personne peut être très déroutant.

Surtout quand tu es petite et que tu te fais gronder pour une bêtise (ou pas !).

C’est toujours un mauvais moment à passer, et tu finis par comprendre que les gens peuvent réagir négativement à ce que tu dis ou ce que tu fais.

Qui n’a jamais eu peur de se faire gronder ?

Du coup, il n’est pas toujours facile, même en grandissant, de savoir faire face à une réprimande.

Personnellement, je sais que j’ai encore beaucoup de mal à faire face aux gens qui se mettent vite en colère, parce que c’est quelque chose qui m’a terrifié quand j’étais petite.

La différence notable entre aujourd’hui et avant, c’est que j’ai enfin compris que la réaction des autres n’est pas de ma responsabilité, et encore moins de ma faute !

Il faut bien comprendre que la réaction d’une personne face à ce que tu dis ou ce que tu fais ne dépend que d’elle-même !

« Ben oui, mais c’est moi qui lui ai dit quelque chose qui ne lui a pas plu ! »

Certes ! Tu as été le « déclencheur » de sa blessure qui l’a fait réagir négativement.

Mais en aucun cas c’est toi qui as créé la blessure !

SAVOIR DIRE NON SANS CULPABILISER

Tu n’es donc pas responsable ou fautive de la réaction négative, car ce n’est pas toi qui as créé la blessure d’origine qui a fait que la personne se sent blessée quand on lui dit ce que tu as dit.

Ainsi, tu n’as pas à culpabiliser quand quelqu’un réagit négativement.

Tu peux potentiellement arrêter de dire ou faire ce qui la blesse !

Mais culpabiliser non !

Car encore une fois, ce n’est pas ta responsabilité qui est impliquée.

Pour oser dire non à quelqu’un sans avoir peur de sa réaction, il faut vraiment dissocier sa réaction de ta responsabilité !

Ainsi, si jamais tu en viens à dire non, et que la personne s’énerve ou devient triste, tu ne dois pas prendre cette réaction pour toi.

Tu dois te rappeler que si elle réagit comme ça, ça signifie qu’autrefois elle a été blessée par un refus, un abandon, un manque d’amour, etc., et c’est pour ça qu’elle réagit négativement à ton « non ».

Tu découvriras par la même occasion qu’il y a des personnes à qui tu peux dire non et qui réagissent très bien !

Car elles n’ont pas été blessée ou elles ont déjà guéri leur blessure de rejet, abandon, etc.

Ça prouve bien que la réaction dépend vraiment et uniquement de la personne et pas de toi !

LES CLEFS

Pour savoir dire non en n’ayant plus peur de la réaction de quelqu’un, il faut travailler deux choses :

Se détacher émotionnellement : si tu apprends à te détacher émotionnellement des réactions de quelqu’un, tu arriveras beaucoup plus facilement à ne pas prendre ses réactions pour toi.

Tu pourras ainsi dire non beaucoup plus facilement.

Prendre conscience des responsabilités : encore une fois, il faut vraiment que tu comprennes, intègres, graves dans ta tête, que tu n’es pas responsable de la réaction, des émotions, du comportement, du bonheur, du malheur, des autres.

Chacun sa vie, chacun sa responsabilité !

NE PAS OSER DIRE NON PARCE QU’ON A PEUR DE NE PLUS ÊTRE AIMÉE

S’AFFIRMER EN DISSOCIANT AMOUR ET ACCORD

Combien de fois tu n’as pas dit non parce qu’au fond tu avais peur que la personne te rejette, ne t’accepte plus, bref ne t’aime plus ?

Moi je l’ai fait un nombre incalculable de fois !

Et c’est bien normal, j’ai souffert de rejet quand j’étais petite.

J’avais tellement besoin de faire partie d’un groupe, d’être acceptée pour qui je suis, que j’étais prête à m’oublier complètement, à sacrifier mes vrais besoins et désirs, en disant toujours oui, et jamais non !

Je sais qu’il y a beaucoup de gens dans le même cas.

L’erreur qu’on fait étant enfant (et qui se perpétue une fois adulte) est de croire que l’accord des gens à ce qu’on dit ou fait est directement lié à leur amour.

En gros, si quelqu’un est d’accord avec toi, c’est qu’il t’aime.

S’il n’est pas d’accord, c’est qu’il ne t’aime plus, il te rejette, ne t’accepte plus.

C’est très caricatural, mais c’est exactement ça qui se passe inconsciemment dans notre tête d’enfant.

Et c’est pour ça qu’on a généralement à cœur de faire plaisir à nos parents, nos amis, voire nos enseignants, etc.

On se dit que si on ne leur obéit pas, ils ne nous aimeront plus.

Pourtant, l’amour, le vrai, n’a strictement rien à voir avec l’accord, l’obéissance ou autre.

Il n’y a pas de condition à l’amour !

On n’aime pas quelqu’un parce qu’il est beau, ou intelligent.

On l’aime c’est tout, point.

Il faut bien distinguer l’amour, le sentiment amoureux et le besoin affectif !

SAVOIR DIRE NON EN AMOUR

Le sentiment amoureux est tout ce qu’on peut ressentir pour une personne qui nous attire, nous intéresse, nous intrigue, etc.

Exemple : papillons dans le ventre, euphorie, impression qu’il ou elle n’a aucun défaut, etc.

Le besoin affectif se construit tout au long de notre vie. Il s’agit de tout ce dont nous avons besoin affectivement pour nous sentir bien, nous sentir « aimée », « désirée ».

Il est propre à chacun.

Exemple : les moments partagés, les services rendus, les cadeaux, la valorisation, le toucher (hashtag « Les 5 langages de l’amour » de Gary Chapman)

L’amour, c’est…. l’amour ! Point. Difficile de donner une définition hormis qu’il est inconditionnel. Quand on aime de cet amour-là, on aime c’est tout.

Il n’y a aucune condition, aucune attente, aucune comparaison.

Arrêtons de mélanger ces notions, car elles sont bien différentes !

Donc, pour revenir à nos moutons :

Croire qu’une personne nous aime parce qu’on lui dit toujours oui, n’a pas de sens !

Et si c’est le cas, c’est soit que la personne en question n’a pas vraiment compris ce qu’était l’amour, soit elle ne t’aimait pas vraiment.

Il faut oser dire non à une personne car si elle nous aime vraiment, son amour ne changera pas malgré notre désaccord !

Dire non à l’autre, c’est se dire oui à soi !

LES CLEFS

Pour savoir dire non à un proche en n’ayant plus peur qu’il ne nous aime plus, il faut travailler deux choses :

Casser les fausses croyances sur l’amour : cela va prendre du temps pour intégrer cette vraie définition de l’amour. C’est très difficile de sortir de nos fausses croyances sur l’amour. Et pourtant, se libérer d’elles vont nous permettre de vivre d’une part des relations amoureuses et amicales beaucoup plus saines !

Et d’autres part, on va pouvoir se respecter, poser nos propres limites et dire non !

Se détacher émotionnellement : c’est difficile de se détacher de ses fausses croyances sur l’amour justement parce qu’on a du mal à se détacher émotionnellement de l’autre. On prend l’accord d’une personne à cœur, en pensant que c’est ça le gage de son amour, de son acceptation.

Mais c’est faux.

NE PAS OSER REFUSER NON PARCE QU’ON A PEUR D’ÊTRE JUGÉE

OSER DIRE NON EN DISSOCIANT OPINION ET CULPABILITÉ

Ce point rejoint évidemment les précédents.

Très souvent, on ne dit pas non parce qu’on n’a peur d’être jugée et surtout d’être rejetée.

On pense à tort que si on ose évoquer son désaccord, et donc nos limites, nos désirs, nos besoins, bref une partie de notre vulnérabilité, la personne en face pourrait le piétiner, le rejeter, le mépriser.

Enfin du moins, c’est comme ça qu’on a tendance à interpréter le refus de l’autre.

Or, tu as le droit de dire non parce que tes limites ont été franchies, tout comme l’autre a le droit de ne pas accepter ton non, parce que tu as franchi également ses limites !

Encore une fois, la réaction de l’autre ne doit pas avoir une emprise sur ce que tu penses, désires, as besoin ou envie !

Tu ne dois pas culpabiliser si l’autre ne pense pas comme toi, n’a pas les mêmes besoins ou envies !

Et il a le droit de ne pas être d’accord avec toi !

Il a le droit d’avoir son opinion.

Tout comme toi tu as le droit d’avoir ton avis, peu importe ceux des autres.

Il faut vraiment réussir à dissocier opinion et culpabilité pour pouvoir dire non.

Car même si l’autre émet un jugement, une opinion sur ce que tu dis, penses, ou fait, cela ne veut pas dire que c’est faux, que tu as tort et que ce n’est pas bien !

Ça veut juste dire qu’il n’est pas d’accord, et il a le droit.

De ton côté, l’opinion de l’autre ne doit pas écraser la tienne.

Et tu ne dois pas culpabiliser de penser autrement.

LES CLEFS

Savoir dire non alors qu’on culpabilise d’avoir une opinion différente n’est pas une mince affaire.

Mais tu peux travailler ces deux points :

Prendre conscience des responsabilités : chacun sa vie, chacun ses responsabilités. Je te l’ai assez rabâché, tu as compris, haha !

Développer la confiance et l’estime de soi : si tu doutes ou tu culpabilises de penser autrement qu’un proche, tu souffres sûrement d’un manque de confiance et d’estime de toi.

Bonne nouvelle, c’est quelque chose que tu peux travailler seule, jusqu’à ce que tu puisses t’affirmer et que ta peur d’être jugée ne soit qu’un lointain souvenir !

Je te laisse lire cet article pour savoir comme procéder : Confiance en soi : définitions, mythes, et comment faire pour en avoir !

NE PAS SAVOIR COMMENT DIRE NON PARCE QU’ON A PEUR DE FAIRE SOUFFRIR

POSER SES LIMITES EN DISSOCIANT ÉMOTION ET CULPABILITÉ

Si tu as du mal à dire non c’est peut-être parce que tu as peur de faire souffrir la personne.

Je vais te le dire crument : ceci est une fausse excuse.

Car comme tu l’as compris, sa réaction n’est pas de ta responsabilité.

« Oui mais maintenant que je sais que ça la fait souffrir, je ne veux plus dire non ».

Ah, ça c’est un autre problème !

Quand tu prends conscience que tu appuies sur la blessure de quelqu’un, tu peux effectivement faire le choix d’arrêter d’appuyer.

Mais à quel prix ?

DIRE NON POUR ÊTRE SOI-MÊME

Si tu veux dire non, c’est parce que tu as des besoins, des envies, des limites à respecter.

Et si tu t’empêches de dire non – donc si tu ne respectes pas tes besoins, envies et limites – pour que l’autre ne souffre pas, c’est toi qui vas souffrir.

Tu pourras prendre sur toi, encaisser, même porter le poids des souffrances du monde sur tes épaules…

Mais pendant combien de temps tu seras capable de le faire ?

Combien de temps tu vas t’oublier, te délaisser à ce point ?

Car oui, c’est bien ce que tu fais.

Et je suis sûre que tu le ressens en toi quand tu n’oses pas dire non à quelqu’un alors que tu aurais voulu le faire !

Tu sens que ce n’est pas aligné avec toi, que c’est toi qui as de la peine parce qu’encore une fois tu ne peux pas assouvir tes besoins, envies et tu ne respectes pas tes limites.

Je comprends que c’est dur de voir une personne déçue ou énervée quand on ose lui dire non.

Mais dans ce cas, qui s’inquiète de savoir si toi tu es peinée ou énervée parce que tu n’as pas pu dire non ?

Si tu ne le fais pas toi-même, personne ne le fera…

Rends-toi compte que tu n’es pas un robot.

Tu as aussi des besoins et des limites.

Tu n’es pas née pour faire plaisir aux autres, pour encaisser, prendre sur toi et t’oublier.

Non !

Tu es sur cette terre pour vivre pleinement ta vie !

LES CLEFS

Pour oser dire non en n’ayant plus peur de faire souffrir la personne, tu peux travailler sur ces trois choses :

– Se détacher émotionnellement : encore une fois, tant que tu n’auras pas réussi à dissocier ta responsabilité de la réaction et des émotions de l’autre, tu ne vas pas réussir à te respecter.

Respecter tes besoins, tes envies, tes limites.

– Prendre conscience des responsabilités : ça rejoint le détachement émotionnel. Prends ta responsabilité de t’occuper vraiment de toi, personne ne le fera à ta place.

Et surtout laisse aux autres leur responsabilité de guérir de leurs blessures à eux !

– Apprendre à communiquer : pour éviter de faire souffrir l’autre, tu peux évidemment apprendre à bien communiquer. Car le message que tu veux faire passer peut être mal interprété ou mal compris si tu ne communiques pas bien.

Tu comprendras facilement que si tu décides de dire non en faisant reproches sur reproches, en t’énervant, en accusant l’autre de tous les torts, ton message va avoir du mal à passer non ?

Tu peux apprendre la communication non violente pour t’aider à dire non sans que l’autre se sente attaqué ou blessé.

Ou alors tu peux également apprendre à connaitre l’autre (dans sa personnalité, son comportement, son fonctionnement) pour mieux communiquer avec lui.

Dans ce cas je te conseille mon article : Tests de personnalité pour mieux se connaitre et connaitre les autres | 3 outils.

Et notamment le paragraphe sur la process communication !

ASTUCES POUR OSER DIRE NON

– Chacun sa responsabilité ! Tu n’es pas responsable et encore moins fautif de la réaction, des émotions de l’autre face à ton « non ». Sa réaction est de sa responsabilité.

– Pour réussir à dire non, tu dois apprendre à te détacher émotionnellement de l’autre. Faire la part des choses entre émotion, accord, amour. Car ce n’est pas parce qu’une personne s’énerve parce que tu as dit non, ou n’est pas d’accord avec ton non, que ça veut dire qu’elle ne t’aime pas ou plus pour autant.

– Tu n’es pas née pour tout prendre sur toi ! Tu n’as pas à t’oublier au profit des autres ou pour éviter qu’ils ne souffrent. Et toi ? Qui s’occupe de toi, de tes besoins et de tes limites ? C’est justement à toi de dire non aux autres quand tu en as besoin, car personne ne pourra le faire à ta place.

– Dire non, ok. Mais la façon de le dire est aussi importante que le « non » en lui-même ! Si tu communiques « violemment », ne t’attends pas à ce que ton non soit bien reçu et accepté. Il y a une façon de dire les choses pour qu’elles soient bien entendues, il faut apprendre à mieux communiquer pour éviter des réactions négatives.

– Il y a une chose sur laquelle tu peux travailler et qui t’aidera fortement à dire non : ta confiance et ton estime de toi ! Ensemble elles te donneront les armes qu’il faut pour avoir le courage de dire non sans culpabiliser.

Savoir dire non à un proche sans culpabiliser est vraiment difficile.

Mais si tu arrives à comprendre que ça ne dépend que de toi, que tu peux travailler sur toi pour que ça change, c’est déjà un énorme pas !

Sinon, je pense que je ferai d’autres articles pour développer les méthodes pour se détacher émotionnellement et apprendre à mieux communiquer.

Je ne pouvais pas le développer dans cet article, ça aurait été trop long ! Alors reste connectée 😊

Alors ?

Arrives-tu à dire non à tes proches sans culpabiliser ?

As-tu d’autres méthodes pour y parvenir ?

Je te laisser me partager ton expérience dans les commentaires !

N’hésite pas à partager cet article pour que tes proches puissent aussi apprendre à dire non !

Quant à moi, je te dis à la prochaine pour un nouvel article !

Crédit photo : Jon Tyson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo Elsa Chamant

Salut !

Moi c’est Elsa !

Je suis là pour t’aider à retrouver la sérénité et à créer une vie alignée et épanouissante dans laquelle tu te sentiras pleinement toi-même, libre et heureuse !

tu veux prendre
confiance en toi ?

Mon workbook va t’aider à développer ta confiance. Comment ? En apprenant à te connaitre !

Programmes de développement personnel

Des articles qui peuvent t'intéresser

Inscris-toi à la newsletter !

A ne pas louper !

Programmes de développement personnel : workbook

Nouveauté !!

Reçois mon nouveau workbook gratuitement !

Et si enfin tu te connaissais tellement bien que tu gagnes en confiance, que tu saches t’imposer et affirmer ce que tu aimes et ce que tu veux avec n’importe qui  sans que tu te sentes blessée ou coupable ?

Mais au fait...

Es-tu sûre d'être vraiment toi-même ou pas ?

Fais le test !

Es-tu 100% toi-même ?

Il n'y a pas 36 moyens de le savoir... passe le test que j'ai créé exprès et tu verras bien !

Pas besoin de renseigner ton mail pour avoir ton résultat. Tu pourras aussi demander un approfondissement si tu le souhaites !

Programmes de développement personnel : test
Programmes de développement personnel : guide

cadeau !

Reçois mon guide gratuit !

Dans ce guide tu trouveras :

  • la CLEF pour être toi-même avec n’importe qui,
  • un EXEMPLE concret de ma vie,
  • un EXERCICE pratique et rapide pour t’aider.
CONSENTEMENT RGPD

Je déteste les SPAMS ! Alors ne t’en fais pas. Tu ne recevras rien d’autre que ma newsletter et mon guide. Ton adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Tu pourras te désabonner à tout moment si tu le souhaites.