Réussir à gérer sa colère lors d’une dispute | 4 étapes

Elsa Chamant, 2 mai 2021

Des surprises t'attendent tout en bas de l'article !

Comment gérer sa colère ?

Combien de fois j’ai laissé la colère m’envahir et dire des choses que je ne pensais pas du tout au fond…

Je l’ai souvent regretté lors de disputes avec Chéri ou mes parents…

Et tout ça parce que je n’arrivais pas à gérer ma colère !

C’est quand même bête en y repensant hein.

Mais bon, on est humain !

On ne peut pas tout savoir faire d’un coup.

Si toi aussi tu n’arrives pas à gérer ta colère lors d’une discussion (qui finit en dispute généralement du coup), cet article va grandement t’aider.

Ou si tu connais quelqu’un qui ne sait pas comment gérer sa colère, partage-lui cet article.

Il va peut-être s’énerver d’ailleurs, mais ça tombe bien, ça sera l’occasion de suivre mes conseils, haha !

ÉTAPE #1 : DÉTECTER LES SENSATIONS DE COLÈRE

Alors ça tu vois c’est le truc débile, où tu te dis peut-être que ce n’est pas vraiment une étape, et pourtant !!

C’est tellement évident qu’on a tendance à passer justement à côté.

Si tu n’arrives pas à détecter le plus tôt possible que tu es en train de te mettre en colère, tu auras du mal à éviter le fameux « point de non-retour ».

Si tu es colérique, tu vois de quoi je parle !

Ce moment où tu te transformes en bête féroce que plus rien ne peut arrêter !

Qui a envie de tout casser, qui dit des atrocités pour faire le plus de mal possible.

Donc oui, il faut apprendre à reconnaitre les signes de la colère, et ce le plus tôt possible pour éviter d’être complètement envahie.

LA BOULE DE FEU QUI MONTE DE LA POITRINE À LA GORGE

Généralement, le premier truc que l’on sent, c’est une boule de feu vive, soudaine, qui se crée dans la poitrine.

Plus tu t’énerves, plus elle grossit et monte jusqu’à la gorge (pour sortir en paroles méchantes la plupart du temps).

LA TENSION, LA CRISPATION DES MUSCLES

La colère crispe.

Tes muscles se tendent.

Ta mâchoire, tes poings.

Tes sourcils se froncent.

Tes dents se serrent.

Et une tension parcoure ton dos pour se loger dans tes épaules, qui se contractent à leur tour.

LE RYTHME CARDIAQUE QUI ACCÉLÈRE

Si tu continues à alimenter la colère (en continuant la dispute), ton rythme cardiaque va s’accélérer progressivement.

Ton souffle va se saccader, tu montes encore en pression !

A ce moment-là généralement, ce n’est pas loin d’être trop tard.

Le point de non-retour arrive très bientôt.

Mais tu peux encore faire marche arrière, même si ça sera plus difficile.

L’ENVIE DE CASSER, DE FAIRE MAL

Aïe… le point de non-retour est arrivé.

Tes yeux sont exorbités, tu as envie de tout casser.

Ou du moins, tu as envie de faire mal.

Physiquement pour certains, psychologiquement pour d’autres… voire les deux dans les pires cas.

Et c’est là que les gros dégâts se font.

Arriver à ce stade et succomber à ces pulsions n’est pas tolérable.

Car c’est là que tu peux toucher à l’intégrité physique ou mentale de quelqu’un…

Il faut éviter cela.

DEVENIR LUCIDE SUR SES SENSATIONS

Il n’y a pas de méthode miracle pour se rendre compte de ses sensations.

Il faut déjà les connaître.

Ça c’est bon, je viens de t’en faire la liste.

Maintenant que tu les connais, tu seras plus à même de les détecter pour mieux gérer ta colère.

Au début, ça sera sûrement après la dispute que tu te rendras compte que tu étais en colère… quand tu auras malheureusement passé le point de non-retour.

Mais c’est normal !

Petit à petit tu reconnaitras les signes de plus en plus tôt.

L’important, ce n’est pas de tout faire parfaitement !

L’important, c’est de progresser, d’y arriver un peu mieux qu’avant.

Et un jour tu te rendras compte que tu y arrives dès que la boule de feu commence à apparaitre.

Courage et patience !

Tu peux le faire !

ÉTAPE #2 : SE TAIRE !!!

C’est l’étape la plus importante presque !

Parce que c’est elle qui va éviter au maximum les dégâts.

LA COLÈRE EST UN FILTRE

Ce que tu dois comprendre, c’est que la colère est un filtre qui te fait tout voir autrement.

Comme si tu avais tout d’un coup des lunettes spéciales qui te faisait voir que la personne en face de toi te veut du mal, est méchante, veut te nuire, te blesser.

Tu ne peux pas éviter le filtre.

C’est impossible !

Car c’est une réaction physiologique, on fonctionne comme ça !

En revanche, tu peux tout à fait prendre conscience qu’il ne s’agit que d’un filtre, et qu’il suffit de l’enlever pour revoir la vie telle qu’elle est vraiment.

Que la personne en face de toi est un proche qui t’aime, qui te veut du bien (à sa façon certes, mais on n’est pas parfait), qui a envie de t’aider.

Bref, rien à voir avec celle que tu vois quand tu as le filtre de la colère.

Prendre conscience du filtre, c’est la clef, car tu peux alors redevenir légèrement lucide.

Juste assez pour pouvoir couper court à la discussion (qui tourne en dispute).

SOUS LA COLÈRE, LA PAROLE EST DESTRUCTRICE

Si tu ne le fais pas, on l’a vu, tes sensations vont s’intensifier.

Jusqu’à ce que tu arrives au dernier stade : là où ta parole et tes actes seront destructeurs.

Tout ce que tu vas dire, tu ne le penses pas au fond.

Il y aura peut-être une part de vérité, mais elle ne sera jamais aussi atroce que les mots que tu prononceras sous la colère.

Une colère non mesurée détruit.

Tu l’as peut-être déjà vécu.

NE RIEN DIRE POUR NE PAS REGRETTER

C’est pourquoi il est primordial de ne plus rien dire quand tu commences à sentir les prémices de la colère !

Cela ne va pas te permettre de résoudre le problème.

Encore moins de te décharger de toute cette tension.

Mais elle va te permettre de ne rien regretter.

En acte et en parole !

De n’avoir rien à réparer par la suite…

PRÉVENIR L’AUTRE QU’ON ARRÊTE TEMPORAIREMENT LA COMMUNICATION

Donc il faut que tu profites de ce léger moment de lucidité du fait que ça soit un filtre pour prévenir l’autre que tu préfères arrêter la communication.

Personnellement, j’ai encore du mal à le dire clairement et gentiment.

Généralement, ça se traduit par un « groumpf, laisse-moi tranquille », haha.

Mais Chéri me connait assez bien pour savoir que c’est ma façon à moi de dire stop à la conversation.

Je travaille sur moi pour mieux y arriver, je sais que ça viendra un jour.

Mais bref, voilà l’idée : il faut dire à l’autre qu’on préfère arrêter pour reprendre la discussion plus tard, une fois calmée.

Attention !

Cela ne veut pas dire « fuir la discussion », ou « partir sans rien dire ».

Il faut vraiment dire, avec le plus de bienveillance possible, que tu veux arrêter la discussion POUR LE MOMENT.

Pas arrêter la discussion tout court hein !

ÉTAPE #3 : SE CALMER

Une fois qu’on a mis pause à la communication, on va aller casser des assiettes !

Mais naaaaaaan !!

Pas du tout !

Le but n’est pas d’envenimer la colère, mais de la calmer.

Seul problème :  quand on est en colère, la dernière chose qu’on veut faire c’est se calmer justement.

SE CRÉER DES AUTOMATISMES

Pour mieux gérer sa colère, il faut alors se créer des automatismes à mettre en place pour calmer notre colère.

Un peu comme un protocole à suivre !

Ce protocole sera tout simplement un condensé de tout ce qui t’apaise généralement.

Tu vas te prendre un « shot d’apaisement » pour baisser drastiquement les tensions.

Je te préconise d’aller dans un coin tranquille.

Peut-être un endroit dédié au bien-être chez toi ?

Ou alors un endroit calme où tu aimes aller pour te détendre.

RESPIRER UNE HUILE ESSENTIELLE APAISANTE

Si tu as des huiles essentielles, utilises-en une qui pourra t’apaiser.

Respecte l’utilisation préconisée et la posologie.

Si tu veux des exemples d’huiles, j’ai écrit un article : 9 méthodes que j’ai testées et approuvées pour bien dormir.

Bon ok, là ce ne sera pas pour dormir, mais j’y ai écrit un paragraphe sur les huiles essentielles qui détendent.

Tu peux les utiliser dans ce cas où tu dois apaiser ta colère, ça marchera très bien !

Si tu n’as pas d’huiles essentielles ne t’inquiète pas, les autres idées pourront aider également.

SE DÉCHARGER : ÉCRIRE, PARLER À UNE PERSONNE NEUTRE (ET BIENVEILLANTE)

Alors ça c’est le conseil que je te préconise vraiment à 100% pour mieux gérer ta colère !

Décharger tout ce que tu as sur le cœur, pour faire passer ta colère.

J’ai déjà écrit un article sur ce sujet : diminuer sa charge mentale et émotionnelle |1 outil très efficace.

Je t’y explique que la meilleure façon de décharger ses émotions est l’écriture.

Et ça tombe bien car ça marche très très bien pour la colère !

Tu vois tout ce que tu as eu envie de dire à l’autre de blessant, de méchant ?

Eh bien c’est à ta feuille que tu vas le dire !

Tu vas écrire tout ce qui te passe par la tête.

Peu importe les atrocités !

Ne te juge pas, car ce n’est pas vraiment toi qui penses tout ça.

C’est le filtre de la colère qui parle à ta place.

Plus tu écriras, plus la colère sortira de toi.

Et plus tu t’apaiseras !

Ça a l’air bête comme ça, parce que c’est vraiment simple.

Mais je te jure que ça marche !

METTRE DE LA MUSIQUE DOUCE, APAISANTE

Une fois que le plus gros de la colère est passé, tu peux compléter ton apaisement avec tes musiques douces habituelles.

La musique adoucit les mœurs !

Ça ne pourra que te faire du bien.

LA DOUCHE FROIDE CA MARCHE AUSSI !

Si jamais tu vois que tu es trop tendue, que tu es trop montée en pression, tu peux aussi te prendre une douche froide rapide.

Ou si la douche froide c’est compliqué logistiquement, te mouiller le visage et la tête avec de l’eau froide, ça marche bien aussi !

Ça calme direct.

Ça éteint le feu !

Anecdote : un jour mon petit frère (qui avait 4 ans je crois) a pété une crise de colère qui n’arrêtait plus. Il était tellement monté en pression qu’il était devenu impossible pour lui de se calmer. Il pleurait de rage, tellement fort qu’il manquait de s’étouffer toutes les 30 secondes. Tout son corps était tendu, c’est impressionnant à voir !

Mon père l’a porté, et l’a foutu tout habillé dans la baignoire, puis lui a balancé de l’eau froide.

Il s’est calmé en deux secondes ! C’était bluffant.

Fin de l’anecdote.

ÉVITER DE RUMINER

Comme le but est de se calmer, il faut évidemment éviter de ruminer le problème.

Le mieux est d’essayer de se déconnecter au maximum.

L’exercice du déchargement émotionnel est justement là pour éviter cette rumination.

Mais elle peut revenir assez vite, sans qu’on s’en rende vraiment compte !

Comme les sensations de la colère, il faut essayer de conscientiser la rumination, pour s’en détacher le plus vite possible.

ÉTAPE #4 : COMMUNIQUER

Une fois calmée, tu verras que tu ne pensais pas tout ce que tu as écrit ou tout ce qui te passait par la tête.

La colère va peut-être laisser place à la tristesse (si tu te disputais avec un être cher).

Tu peux te vider également de ta tristesse si tu en ressens le besoin !

Même processus : l’écriture.

Sinon, tu peux à nouveau aller voir la personne pour renouer la communication.

RENOUER LA COMMUNICATION ET EXPLIQUER CE QUI A DÉCLENCHÉ LA COLÈRE

Si tu t’es mise en colère, c’est qu’il y a eu un problème à la base.

Il est important de revenir vers la personne pour résoudre ce fameux problème qui est resté en suspens.

Tu pourras aussi – et je t’encourage vivement à le faire pour éviter le même scénario la prochaine fois – expliquer ce qui t’a mis en colère.

Laquelle de tes limites a été franchie !

Quelle valeur a été bafouée !

Quelle blessure a été touchée.

Bref, expliquer ce qui a déclenché ta colère.

Ça permettra à l’autre de mieux comprendre comment tu fonctionnes (à cause de ton passif).

Une fois que tu as expliqué cela, tu peux à nouveau essayer de résoudre le problème de base.

SI LA DISPUTE REPREND, REPASSER À L’ÉTAPE 2

Évidemment, comme il s’agit de la résolution d’un problème, il se peut que ça prenne du temps…

Et que ça t’énerve à nouveau !

Dans ce cas-là, il n’y a pas 36 milles solutions…

Il faut recommencer le processus à partir de l’étape 2 !

Eh oui, ça peut prendre beaucoup de temps du coup.

Mais c’est du temps passé pour créer une relation solide, apprendre à se connaître, avancer !

Donc c’est tout sauf du temps perdu.

Même si c’est l’impression que ça peut donner.

Alors courage !

Arme-toi de patience et d’amour en te disant que c’est pour ton bien et le bien de l’autre personne aussi.

CONCLUSION/RÉSUMÉ

Alors, comment gérer sa colère ?

Je pense que tu peux facilement répondre maintenant !

Non ?

Bon ok, résumé alors :

  • Il faut apprendre à détecter les premières sensations de colère dès qu’elles apparaissent pour conscientiser sa colère
  • Dès que tu as compris que tu entres dans une colère noire, tu ne dis plus RIEN qui a à voir avec le problème. Tu pourrais le regretter sinon…
  • Tu vas t’isoler pour te calmer, pour décharger ta colère, pour évacuer la tension. Interdiction d’en profiter pour ruminer hein !
  • Et enfin, une fois calmée, tu peux renouer la communication en expliquant ce qui t’a mis en colère, et en revenant au problème de base pour le résoudre. Si jamais la colère revient, retour à la case départ, ne touchez pas les 20000 euros. Tu reprends le processus à partir de l’étape 2.

Courage ! Tu peux le faire !

Je te souhaite de réussir à gérer ta colère le plus « rapidement » possible.

Car c’est vrai que ce n’est pas une émotion très agréable à vivre.

Mais elle est tout de même importante !

Si tu veux en apprendre plus sur les émotions et comment les gérer, je t’invite à lire cet article : Comment gérer/écouter ses émotions en 3 étapes.

Ça sera un plus qui complètera ce présent article !

Bonne lecture à toi !

Quant à moi, je te dis à la prochaine pour un nouvel article !

Crédit photo : cloudvisual

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo Elsa Chamant

Salut !

Moi c’est Elsa !

Je suis là pour t’aider à retrouver la sérénité et à créer une vie alignée et épanouissante dans laquelle tu te sentiras pleinement toi-même, libre et heureuse !

tu veux prendre
confiance en toi ?

Mon workbook va t’aider à développer ta confiance. Comment ? En apprenant à te connaitre !

Programmes de développement personnel

Des articles qui peuvent t'intéresser

Inscris-toi à la newsletter !

A ne pas louper !

Programmes de développement personnel : workbook

Nouveauté !!

Reçois mon nouveau workbook gratuitement !

Et si enfin tu te connaissais tellement bien que tu gagnes en confiance, que tu saches t’imposer et affirmer ce que tu aimes et ce que tu veux avec n’importe qui  sans que tu te sentes blessée ou coupable ?

Mais au fait...

Es-tu sûre d'être vraiment toi-même ou pas ?

Fais le test !

Es-tu 100% toi-même ?

Il n'y a pas 36 moyens de le savoir... passe le test que j'ai créé exprès et tu verras bien !

Pas besoin de renseigner ton mail pour avoir ton résultat. Tu pourras aussi demander un approfondissement si tu le souhaites !

Programmes de développement personnel : test
Programmes de développement personnel : guide

cadeau !

Reçois mon guide gratuit !

Dans ce guide tu trouveras :

  • la CLEF pour être toi-même avec n’importe qui,
  • un EXEMPLE concret de ma vie,
  • un EXERCICE pratique et rapide pour t’aider.
CONSENTEMENT RGPD

Je déteste les SPAMS ! Alors ne t’en fais pas. Tu ne recevras rien d’autre que ma newsletter et mon guide. Ton adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Tu pourras te désabonner à tout moment si tu le souhaites.